Besançon : sept personnes interpellées pour avoir voulu jeter des oeufs sur Macron

Besançon : sept personnes interpellées pour avoir voulu jeter des oeufs sur Macron
Emmanuel Macron en déplacement à Besançon, le 16 novembre 2018.

Orange avec AFP, publié le vendredi 16 novembre 2018 à 19h08

Les manifestants avaient prévu d'accueillir le président de la République avec des jets d'oeufs.

Emmanuel Macron a inauguré vendredi à Besançon le musée rénové des Beaux-arts et d'archéologie et a échappé de justesse à des jets d'oeufs. Des manifestants avaient en effet prévu un accueil particulier pour le président de la République et s'étaient organisé pour aller cacher leurs projectiles, de nuit, au sein du périmètre de sécurité.

Les projectiles devaient être lancés sur le cortège présidentiel à son arrivée en centre-ville de Besançon, selon France 3 Franceh Comté.

La préfecture a donc décidé d'élargir le périmètre et de bloquer largement l'accès au centre-ville dans la nuit. D'après les informations de la préfecture, les personnes interpellées seraient des militants d'extrême gauche.



Mlagré cette interpellation, quelque 200 manifestants se sont rassemblés sur un parking avant de s'approcher à 200 mètres de la place de la Révolution. Maintenus à distance par les CRS, ils sont scandés "Macron démission" et "Macron, tes réformes, tu sais où on se les met". Aucun "gilet jaune" n'était visible dans ce groupe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.