Besançon : des "gilets jaunes" forcent l'entrée du grand débat, en présence de Stanislas Guérini

Besançon : des "gilets jaunes" forcent l'entrée du grand débat, en présence de Stanislas Guérini
Stanislas Guérini le 3 décembre 2018 à Paris

, publié le samedi 19 janvier 2019 à 08h40

Stanislas Guérini, délégué général de la République en marche, assistait vendredi soir au grand débat organisé à Besançon par le parti présidentiel. Des "gilets jaunes" ont fait irruption dans la salle. 

Un premier débat marqué par les tensions. Vendredi 19 janvier le patron de la République en Marche participait à Besançon (Doubs) à l'une des premières réunions organisées dans le cadre du grand débat pour répondre au mouvement des "gilets jaunes". Une cinquantaine d'entre eux ont fait irruption dans la salle en forçant le passage, rapporte France Bleu Besançon. 



L'échange avec le patron de LREM fut vif. "Vous n'ouvrez même pas la porte à la classe ouvrière, aux gens qui se battent et qui travaillent tous les jours. On doit les respecter", lui a reproché l'un d'entre eux au micro. Les "gilets jaunes" disent avoir été interdits d'entrée, de leur côté les organisateurs affirment qu'ils ont refusé la fouille des sacs", explique France Bleu Besançon.



Les débats se sont ensuite poursuivis avec les "gilets jaunes" dans une atmosphère "parfois pesante", poursuit la radio. 



"Pouvoir d'achat, transition écologique, ISF... Ce soir à Besançon, les débats sont vifs ! Merci à tous les participants. On n'est pas d'accord, on s'engueule, on discute. C'est ça, la démocratie", a tweeté Stanislas Guérini à l'issue de la réunion. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.