Bertrand Cantat pris à partie avant son concert à Grenoble

Bertrand Cantat pris à partie avant son concert à Grenoble©Panoramic

6Medias, publié le mardi 13 mars 2018 à 20h45

Bertrand Cantat a été violemment interpellé par des manifestants ce mardi soir à Grenoble juste avant son concert selon France Bleu Isère. Le chanteur était allé à leur rencontre devant la salle.

Nouvel épisode dans la polémique qui entoure la tournée de Bertrand Cantat.

Ce mardi soir, juste avant son concert à Grenoble, le chanteur est allé à la rencontre de manifestants venus s'opposer à la tenue de son concert. Sous les airs "d'Un homme pressé", repris pour l'occasion par les manifestants en "Vous savez que je suis un homme violent", il leur a adressé des baisers.



Pendant cinq minutes, l'ancienne vedette de Noir Désir a reçu des insultes, des crachats et des jets d'objets, avant de finalement rentrer à l'intérieur de la salle. France Bleu raconte que la sécurité a d'abord laissé le chanteur aller à leur rencontre, mais devant la fureur de la centaine de manifestants venus à l'appel d'une association, elle l'a rapatrié.

"Un incident du Moyen-Âge"

Toujours selon France Bleu, Bertrand Cantat aurait pris entre ses mains, sans violence, la tête d'une des manifestantes et lui aurait fait un baiser sur le front. "Quand il a fait ça, j'étais liquéfiée. Ce sont les mains qui ont tué Marie Trintignant", s'est offusquée la femme. Sur Facebook, il a tenu à réagir via un communiqué, qualifiant l'un incident "de retour au Moyen-Âge".



Ce lundi, Bertrand Cantat avait décidé de renoncer à sa tournée des festivals d'été. De nombreuses associations protestent contre le retour du chanteur, condamné pour le meurtre de Marie Trintignant en 2003.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU