Bernard de la Villardière violemment pris à partie après un reportage

Bernard de la Villardière violemment pris à partie après un reportage©6Médias

6Médias, publié le mardi 27 décembre 2016 à 17h26

Nouvelle polémique pour Bernard de la Villardière. Au coeur du scandale, "Jérusalem : Quand la ville sainte se déchire", un reportage diffusé le 18 décembre dernier dans le cadre de l'émission "Enquête exclusive" sur M6.

Un sujet qui a suscité l'indignation de plusieurs organisations juives et chrétiennes qui auraient manifesté devant les locaux de la chaîne, mais aussi du professeur de philosophie politique de l'université de Tel-Aviv, Michael Bar Zvi. "C'est un documentaire entièrement à charge malheureusement, truffé d'inexactitudes sur le plan factuel, sur le plan historique, sur le plan géopolitique et la sémantique adoptée est la sémantique pro-palestinienne", a dénoncé l'universitaire sur la chaîne i24news.



Une séquence repérée notamment par le site Puremédias dans laquelle le journaliste en duplex ne s'est pas laissé faire. "Vous êtes dans le parti pris" , a-t-il lancé tout en rappelant "avoir essayé de mettre du conditionnel à plusieurs reprises". L'échange est houleux. "Lorsque vous parlez de juifs qui ont acheté des maisons dans le quartier musulman de Jérusalem, vous dites que ce sont des colons, c'est du racisme. On a le droit d'acheter une maison où l'on veut. C'est absurde, un juif a le droit d'habiter n'importe où", a reproché à Bernard de la Villardière le spécialiste en philosophie politique sur la chaîne israélienne. Le journaliste qui n'en est pas à son premier scandale qualifie son accusateur de "procureur", et ironise sur le fait d'être "accusé d'antisémitisme", quelques mois "après avoir été traité d'islamophobe".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU