Belfort : un élu RN chahuté par des syndicalistes

Belfort : un élu RN chahuté par des syndicalistes
Des manifestants à Belfort, le 22 juin 2019.

, publié le samedi 22 juin 2019 à 19h30

Au cours de la journée de manifestation contre General Electric à Belfort, deux élus RN ont été pris à partie par le service d'ordre de l'intersyndicale. 

"Leur haine est une insulte à la démocratie. Ils ne nous feront jamais taire !" Sur Twitter, Julien Odoul, Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, a réagi à l'incident qui a émaillé la manifestation de Belfort, samedi 22 juin. 


Voulant répondre aux question de la chaîne d'info Cnews, Julien Odoul en a été empêché par des syndicalistes.

Juste avant, le service d'ordre de l'intersyndicale, lui avait refusé l'accès, à lui comme à Jacques Ricciardetti, maire de Tressandans, à la conférence de presse. "N'insulte pas les syndicats, ferme ta gueule, lui lance en direct un homme tandis qu'un autre tente l'empêcher d'apparaître devant la caméra. T'as de la chance, ce ne sont que des insultes pour l'instant." Selon l'élu, ces deux hommes appartiendraient également au service d'ordre de l'intersyndicale.

Francis Fontana, délégué SUD Industrie, a expliqué que l'intersyndicale ne partageait pas "les valeurs du RN". Une dizaine de policiers était intervenue dans les locaux de la mairie pour mettre fin à échauffourée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.