Bébés nés sans bras : la lanceuse d'alerte réclame une deuxième enquête "véritablement indépendante"

Bébés nés sans bras : la lanceuse d'alerte réclame une deuxième enquête "véritablement indépendante"©PHILIPPE MIRKOVIC / MAXPPP

franceinfo, publié le lundi 22 octobre 2018 à 10h53

Emmanuelle Amar, directrice générale du Registre des malformations en Rhône-Alpes (Remera), qui a rendu publique l'affaire des naissances groupés de bébés nés sans bras ou sans main dans l'Ain, a estimé lundi 22 octobre sur franceinfo qu'il n'était pas "acceptable" que la nouvelle enquête soit confiée à l'agence nationale de santé publique, Santé publique France.

Plusieurs naissances de bébé avec des malformations des membres supérieurs ont été révélées dans l'Ain, en Loire-Atlantique et en Bretagne. L'agence Santé publique France n'a pas pu lever le mystère. Dans un rapport publié au début du mois, elle établit que le nombre de cas de l'Ain n'était pas statistiquement supérieur à la moyenne nationale et que s'il y a bien eu un "excès de cas" en Loire-

Lire la suite sur Franceinfo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.