Bayonne : roué de coups par des fraudeurs, un chauffeur de bus en état de mort cérébrale

Bayonne : roué de coups par des fraudeurs, un chauffeur de bus en état de mort cérébrale
Le salarié avait refusé l'accès à son bus à des usagers sans titre de transport ni masque

, publié le lundi 06 juillet 2020 à 11h00

Dimanche soir, un chauffeur de bus de Bayonne, dans le Pays-Basque, s'est fait rouer de coups par des usagers sans titre de transport ni masque qu'il refusait d'admettre dans son véhicule. 

Il est en état de mort cérébrale. Un chauffeur de bus de Bayonne, dans le sud-ouest de la France a été agressé par plusieurs personnes dimanche 5 juillet à un arrêt, après avoir refusé d'admettre des usagers sans titre de transport ni masque, a-t-on appris de source policière. En raison de l'épidémie de coronavirus, le port du masque est obligatoire dans les transports en commun en France. 

Une personne a été interpellée, d'autres agresseurs présumés sont en fuite, a précisé cette source. La victime, un quinquagénaire, a été rouée de coups et grièvement blessée à la tête. Le conducteur était inconscient au moment de la prise en charge par les secours et a été transporté dans un état très grave au centre hospitalier de la Côte Basque, à Bayonne.


Retrait du personnel 

Le réseau de bus "Chronoplus", qui dessert l'agglomération de Bayonne et les villes voisines de Biarritz et Anglet, est fortement perturbé lundi par un mouvement de retrait du personnel, avec au moins 9 lignes à l'arrêt selon le site internet du réseau. Beaucoup de bus sont restés au dépôt lundi matin.

Une enquête a été confiée au commissariat de Bayonne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.