Baisse des APL : "Si à 18 ans vous commencez à pleurer pour 5 euros...", ironise une députée LREM

Baisse des APL : "Si à 18 ans vous commencez à pleurer pour 5 euros...", ironise une députée LREM
800.000 étudiants sont concernés par la baisse des aides au logement (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le lundi 24 juillet 2017 à 18h39

Claire O'Petit ne semble pas sensible à la colère des étudiants qui ont vivement réagi à l'annonce du gouvernement ce week-end de baisser les aides au logement de 5 euros par mois à partir du mois d'octobre.

Interrogée par le Huffington Post, l'élue de la 5e circonscription de l'Eure défend l'annonce en argumentant : "c'est ou ça, ou on augmente les impôts". "Les étudiants qui touchent les APL touchent aussi une bourse normalement, et c'est très bien", renchérit-elle.



Selon la députée, qui était jusqu'il y a peu intervenante dans l'émission "les Grandes Gueules" de RMC, ces derniers bénéficient en outre d'autres avantages, comme "les transports moins chers" ou encore "la carte d'étudiant". "Ça ne suffit pas, c'est vrai", nuance cependant l'élue qui reconnaît que "beaucoup sont obligés de travailler" en parallèle de leurs études pour payer leurs loyers.

"IL FAUT QUE TOUT LE MONDE PARTICIPE"

"Si à 18, 19 ans, 20 ans, 24 ans, vous commencez à pleurer pour 5 euros, qu'est-ce que vous allez faire de votre vie ?", interroge un peu ironiquement Claire O'Petit qui conclut en déclarant : "Il faut que tout le monde participe".

"Quand vous êtes étudiant. C'est quand même aussi avec nos impôts, faut pas l'oublier", insiste encore la députée, qui estime que la baisse de cinq euros est finalement une "bonne nouvelle", car cela signifie que l'APL continuera d'être versée jusqu'à la fin de l'année.

Il y a quelques jours, lors de la crise au sein des armées, la députée En Marche avait déjà affiché son soutien infaillible au gouvernement, estimant qu'Emmanuel MAcron avait eu "raison" de recadrer le chef d'état-major Pierre de Villiers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.