Baisse des allocations logement : Emmanuelle Cosse "scandalisée"

Baisse des allocations logement : Emmanuelle Cosse "scandalisée"

L'ancienne ministre du Logement se dit consternée par l'annonce faite par le gouvernement et qui devrait concerner 6,5 millions de ménages (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 22 juillet 2017 à 20h47

Dès le mois d'octobre prochain, toutes les allocations logement vont baisser : l'APL (aide personnalisée au logement), mais aussi l'ALF (allocation de logement familiale) et l'ALS (allocation de logement social).

"Je suis absolument consternée que la première mesure de ce gouvernement sur le logement soit une baisse des APL", dénonce l'ancienne ministre du Logement au micro de France Info avant de rappeler que les APL concernent des personnes qui sont à moins de 1.000 euros par mois et qu'il y a six millions de personnes aujourd'hui qui en ont besoin pour payer leur loyer.



"Je suis scandalisée par cette mesure parce que les APL bénéficient à des personnes qui ont des faibles revenus (...) C'est une restriction très importante qui va fragiliser ces personnes qui reçoivent des aides pour payer leur loyer", insiste Emmanuelle Cosse.

Elle estime que cinq euros "c'est considérable". Cela représente une baisse de 60 euros sur l'année.

Or, selon l'ancienne ministre, "certains n'ont que 600 euros par mois pour vivre et ont 200 ou 300 euros de loyer". Elle accuse également le gouvernement de mensonge pour justifier la baisse, qui aurait décidée sous François Hollande.

800.000 ÉTUDIANTS TOUCHÉS

"Il raconte n'importe quoi et ça suffit que Monsieur Darmanin essaye toujours de trouver des cache-sexes pour défendre des mesures d'économies", fustige l'ancienne cheffe de file d'Europe Ecologuie-Les Verts auprès de LCI. "En aucun cas, il n'a été envisagé d'avoir des mesures de baisse généralisée pour tous les publics", insiste-t-elle.

Les aides personnelles au logement coûtent 18 milliards d'euros par an à l'État et bénéficient au total à 6,5 millions de ménages français, dont environ 800.000 étudiants. Les six millions et demi de ménages qui touchent les APL ne sont pas loin du seuil de pauvreté, explique Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre.

La mesure est loin de faire l'unanimité, y compris dans la majorité. Mathieu Orphelin, député LREM du Maine-et-Loire et ancien porte-parole de Nicolas Hulot, dénonce ainsi sur son compte twitter une perte de 5 euros qui "n'est pas neutre" et appelle à "trouver d'autres moyens".

 
247 commentaires - Baisse des allocations logement : Emmanuelle Cosse "scandalisée"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]