Bactérie tueuse : le prix du jus d'orange va bientôt augmenter

Bactérie tueuse : le prix du jus d'orange va bientôt augmenter
Des palettes d'oranges au marché de Rungis, le 23 décembre 2014.
A lire aussi

, publié le mercredi 10 août 2016 à 12h45

- Le Brésil, premier producteur mondial, subit sa pire récolte depuis vingt ans. En cause, la bactérie du "dragon jaune", qui empêche la croissance de l'agrume.

-

La production d'oranges s'écroule à son plus bas niveau depuis 1990 et les consommateurs français vont bientôt en subir les conséquences. En cause, une bactérie tueuse portée par des insectes, appelée le dragon jaune qui empêche la croissance des oranges au Brésil, premier producteur mondial et pourvoyeur de trois quarts des exportations. "Elle provoque un ralentissement de la sève dans l'arbre, jusqu'à son étouffement et sa mort", explique au Figaro Emmanuel Vasseneix, président d'Unijus, l'interprofession des jus de fruits frais en France.

La production brésilienne devrait ainsi chuter de 11% cette année. Les cours du fruit ont, eux, bondi de 50% depuis mars, selon Les Échos. La Floride, deuxième producteur mondial, souffre des mêmes maux.

"UNE HAUSSE DE 10 à 15 CENTIMES LE LITRE"

Jusqu'à présent, les supermarchés de l'Union européenne ou d'Amérique du Nord ne craignaient pas la pénurie. Mais depuis deux ans, l'offre ne suffit plus pour répondre à la demande des consommateurs. Le jus d'orange très prisé au petit-déjeuner risque donc de devenir plus cher. "Les cours du concentré du jus d'orange ont augmenté de 30% en un an sur les marchés internationaux, constate le président d'Unijus. Si la filière répercute la hausse du concentré de jus d'orange, cela risque de se traduire par une hausse de 10 à 15 centimes du litre dans les rayons."

Face à cette crise de l'orange, les agriculteurs brésiliens se dirigent vers des cultures plus rentables, et non affectées par l'épidémie du "dragon jaune", comme le soja ou la canne à sucre. Et, aggravent ainsi la pénurie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.