Baccalauréat : après le vol de leurs copies, 33 élèves repassent une épreuve

Baccalauréat : après le vol de leurs copies, 33 élèves repassent une épreuve
Des candidats passent une épreuve du baccalauréat à Strasbourg, le 18 juin 2018.

Orange avec AFP, publié le lundi 02 juillet 2018 à 17h20

Les copies avaient été volées dans le véhicule vandalisé d'un enseignant.

Le 21 juin dernier, 33 Terminales de séries ES ont planché sur  leur épreuve de sciences économiques et sociales (SES)... Pour rien. Leurs copies ayant été volées, ils ont dû la repasser lundi 2 juillet au matin, a-t-on appris auprès de l'académie d'Orléans-Tours.

Le véhicule de l'enseignant a été vandalisé et les copies volées le 27 juin. La police est chargée de l'enquête mais les copies n'ont pas été retrouvées." Il a malheureusement été nécessaire de reconvoquer les candidats", précise l'académie, contactée par l'AFP.

Les correcteurs "sensibilisés sur les circonstances"

Les candidats ont donc repassé lundi à 8h l'épreuve au plus gros coefficient de leur bac, celle des sciences économiques et sociales. Ils travaillent sur "un autre sujet que celui sur lequel ils ont été interrogés le 21 juin mais de la même difficulté", note l'académie. "Les correcteurs sont sensibilisés sur les circonstances" de cette épreuve, ajoute-t-on de même source et "si des candidats ont été dans l'impossibilité d'être présents ce matin, ils auront une nouvelle possibilité de passer l'épreuve le 12 septembre".

Quant à leurs vœux sur Parcoursup, ils seront conservés en l'attente du résultat de leur bac, promet l'académie.

Les candidats sont scolarisés dans plusieurs lycées de Chartres et de Luisant, en Eure-et-Loir, précise Le Monde. Les 33 nouvelles copies rejoindront ensuite les autres rendus des bacheliers. "Elles vont réintégrer le flux normal et le jury de délibération travaillera comme prévu", avec pour objectif la publication des résultats du bac vendredi 6 juillet à 8h30, indique l'académie d'Orléans-Tours, citée par Le Monde.

"Ma fille avait relâché la pression. Et maintenant, elle est obligée de repasser cette épreuve, a confié à L'Écho Républicain une mère d'élève très en colère. Avec un coefficient 9, ce n'est pas le genre de matière où il faut se planter ! Ça peut remettre en cause l'obtention de son examen."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU