Bac français : une pétition dénonce le sujet "trop difficile" des Premières S et ES

Bac français : une pétition dénonce le sujet "trop difficile" des Premières S et ES
De nombreux lycéens jugent l'épreuve de français de Première S "trop difficile".

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 19 juin 2019 à 14h13

L'auteur du texte dénonce une "humiliation" subie par les élèves lors de leur épreuve, et réclame un "assouplissement de la notation". La pétition a déjà recueilli plus de 21.000 signatures.

Trop difficile, le sujet du bac français des Premières S et ES ? C'est en tout cas ce que dénonce l'auteur d'une pétition en ligne, qui a déjà recueilli plus de 21.000 signatures deux jours après l'épreuve.

Sous le pseudonyme "Jean Valjean", il met en cause le sujet de l'examen portant sur la poésie. Parmi les auteurs du corpus à analyser figurait Andrée Chédid, avec un poème intitulé "Destination : arbre". 

De quoi déstabiliser les lycéens, selon la pétition. Ces derniers avaient, comme chaque année, le choix entre l'épreuve de dissertation, de commentaire de texte ou d'invention. Mais face au corpus présenté, difficile de choisir le commentaire, comme le conseillent certains professeurs : "le poème était en vers libres, d'une auteure contemporaine et qui ne s'accompagnait pas d'un mouvement littéraire en particulier parmi ceux étudié au fur et à mesure de l'année", dénonce le texte. Le travail des élèves, insiste-t-il, finit "détruit, inutile et bafoué".

Des lycéens ont pris Andrée Chédid pour un homme 

Juste après l'examen, de nombreux lycéens avaient d'ailleurs réagi sur Twitter après avoir appris qu'Andrée Chédid était une femme.



 
"Les élèves ayant choisi la filière S et ES ne sont pas pour la plupart à l'aise avec la matière du Français et la difficulté de l'épreuve était extrêmement élevée par rapport à la capacité des élèves à raisonner et à connaître des notions sur la poésie", poursuit le mystérieux auteur de la pétition. Il réclame donc "un assouplissement de la notation" de l'examen.


Ce n'est pas la première fois qu'une épreuve du baccalauréat fait l'objet d'une pétition. Lors de l'édition 2018, de nombreux élèves avaient dénoncé la difficulté de l'épreuve de mathématiques de la série scientifique. Près de 100 000 personnes avaient signé le texte.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.