France

Avignon : Emmanuel Macron représenté en Hitler, le parquet ouvre une enquête

De nouvelles affiches du président de la République ont été placardées dans plusieurs endroits de la ville d’Avignon. On y voit le chef de l’État grimé en Adolf Hitler avec un 49.3 en guise de moustache. Une peinture avait déjà déclenché une polémique début avril.

Plusieurs images d’Emmanuel Macron sous les traits d’Adolf Hitler ont été installées, dans la nuit de mercredi à jeudi, dans la commune d’Avignon (Vaucluse). Des affiches installées sur des panneaux publicitaires et dans des abris dédiés aux bus, rapporte France Bleu. Le chiffre 49.3, en référence à l’article de la Constitution, est inscrit au niveau de la moustache. Le 49.3 a été utilisé à plusieurs reprises par le gouvernement pour faire adopter une loi à l’Assemblée nationale, notamment pour la réforme des retraites.

D’après les informations de BFMTV, le parquet a annoncé l’ouverture d’une enquête pour injure et provocation à la rébellion. En début de matinée, la mairie d’Avignon a demandé à l’afficheur Clear Channel de retirer au plus vite ces affiches. Le hashtag “agir ou subir” est inscrit sur l’affiche. Comme le relève France Bleu, une célèbre phrase de Gandhi sur la désobéissance civile apparait aussi sur les images.

Un deuxième incident

Comme le rappelle La Provence, ces images reprennent l’œuvre du grapheur Letko. Une peinture de l’artiste qui avait déclenché une polémique au début du mois d’avril. À la demande de la préfecture, la peinture avait rapidement été effacée.

C’est inadmissible… Cette attitude irrespectueuse de certains est intolérable… Je condamne ces agissements. La France mérite mieux”, relève Malika Di Fraja, présidente du groupe Renaissance dans le département du Vaucluse, sur son compte Twitter. Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur s’est aussi insurgé. "Jusqu’où iront-ils dans l’indignité et dans l’abject ?", a-t-il écrit. "Il est grand temps de sanctionner de la façon la plus sévère possible ceux qui s’adonnent à de telles campagnes odieuses", a-t-il déclaré sur le même réseau social.

publié le 18 mai à 13h03, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux