France

Avec l'inflation, les demandes d'avance sur salaire des Français explosent

Les demandes d'avance sur salaire ont grimpé de 66% en un an, d'après la plateforme Spayr. Avec l'inflation, notamment sur les produits alimentaires et le carburant, des Français se trouvent contraints d'en faire la demande à leur employeur.

Face à l'inflation, les avances sur salaire sont de plus en plus fréquentes. De nombreuses entreprises en ont fait le constat, rapporte RMC. D'après la start-up Spayr, une plateforme qui propose justement des solutions pour les avances sur salaire, le montant moyen d'acomptes débloqués par les salariés aurait bondi de 66% entre l'été 2022 et cet été, passant de 123 à 205 euros. Plusieurs salariés en témoignent également : certains d'entre eux, qui n'avaient jamais fait une telle demande, s'y sont récemment résolus.

Marion, coiffeuse de 24 ans, est payée au smic. "J’ai eu l’augmentation de l’électricité, des problèmes de voiture… Et quand on en arrive là, qu’on a besoin d’argent et qu’on n’en a pas, il faut forcément demander un acompte", explique-t-elle à RMC. En une année, elle a dû faire trois demandes de ce type. "Plus tu demandes, plus tu redemandes… C’est un cercle vicieux. Il faut faire les courses, l’essence, et tout augmente. Avant, pour faire mon plein, je mettais 40 euros, maintenant, il me faut le double", déplore Marion.

L'acompte sur salaire est un droit

"C’est plutôt un signe qu’il y a un problème social et que les hausses de salaire dans les entreprises ne suivent pas", résume Jean-Christophe Sciberras, fondateur d'un cabinet de conseil spécialisé dans les ressources humaines. Pour rappel, tous les salariés ont le droit de réclamer un acompte sur salaire. Seule une demande écrite à son employeur est requise.

publié le 16 septembre à 16h45, Emmanuel Davila, 6Medias

Liens commerciaux