Auxerre : des patients souffrant d'un cancer privés de chimiothérapie

Auxerre : des patients souffrant d'un cancer privés de chimiothérapie
L'hôpital est en rupture de stock de carboplatine, une molécule anticancéreuse (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 09 juillet 2017 à 16h55

Des malades traités par chimiothérapie à l'hôpital d'Auxerre (Yonne) sont obligés d'aller jusqu'à Sens pour suivre leur traitement.

Depuis le 3 juillet, les patients de l'hôpital d'Auxerre soignés par chimiothérapie ne peuvent plus recevoir leur traitement à cause d'une pénurie de carboplatine, une molécule anticancéreuse, utilisée pour soigner certains cancers, notamment celui du poumon ou des ovaires.



"Quand la première poche était vide, l'infirmière est venue pour me dire qu'elle ne poserait pas la deuxième, parce qu'ils étaient en rupture de stock. On m'a dit 'rentrez chez vous'.

J'ai été choquée !", raconte ainsi Jeanine, à France Bleu Auxerre.

D'autres patients de l'hôpital se sont vus proposer des molécules de chimiothérapie différentes, quand ils pouvaient les supporter. D'autres, encore, sont obligés d'aller jusqu'à Sens pour suivre le traitement, à 80 kilomètres de là.

"LE NOMBRE DE RUPTURES NE CESSE D'AUGMENTER"

"C'est la première fois qu'une pénurie si importante et si longue nous arrive sans que personne ne puisse nous approvisionner", déplore de son côté le docteur Frédéric Martin, pharmacien au centre hospitalier d'Auxerre qui dénonce : "la politique menée depuis quinze ans fait que l'on veut absolument les médicaments les moins chers possible, et on accepte des produits faits à l'autre bout du monde".

"Le nombre de ruptures ne cesse d'augmenter, alors on va aller vers d'autres difficultés de plus en plus prenantes, pour faire en sorte que nos patients soient quand même traités", prédit encore le spécialiste.

Le problème ne risque d'ailleurs pas de s'arranger rapidement, car le carboplatine fabriqué en Asie est en rupture de stock chez les distributeurs français. L'approvisionnement ne devrait pas avoir lieu avant la fin du mois de juillet.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU