Auvergne-Rhône-Alpes : l'opposition interpelle Laurent Wauquiez sur l'achat de 16 berlines

Auvergne-Rhône-Alpes : l'opposition interpelle Laurent Wauquiez sur l'achat de 16 berlines
Laurent Wauquiez à Beaucroissant, le 13 septembre 2019.

, publié le mardi 03 décembre 2019 à 12h12

Il fallait remplacer des voitures qui affichaient "150.000 km au compteur", s'est justifié la région.

"On a le droit de savoir à qui elles vont servir". L'achat par la région Auvergne-Rhône-Alpes de seize berlines crée des remous dans l'opposition, qui a interpellé le président de la région, Laurent Wauquiez, rapporte BFMTV mardi 3 décembre. 


"Apparues dans le parking de l'hôtel de Région vendredi soir.

On a le droit de savoir à qui elles vont servir, vu les leçons de morale délivrées abondamment depuis 4 ans... On vend quelques clios et on en fait un symbole ; on achète 16 berlines, quel est le symbole ?", a écrit le président du groupe PS à la région, Jean-François Debat. Il rebondissait sur une vidéo publiée par le compte du Groupe socialiste et démocrate de la région, dans laquelle ont peut voir plusieurs Peugeot 508.


Les leçons de morale évoquées par M. Debat font référence à une initiative prise par Laurent Wauquiez à son arrivée à la tête de la région. Il avait vendu une soixantaine de voitures du parc automobile de l'administration, pour un montant d'environ 300.000 euros, rappelle BFMTV, pour faire des économies et changer l'image de la région.

Interrogée par Le Progrès, la région a affirmé qu'il s'agissait de renouveler une parties des "véhicules qui marquaient près de 150.000 km au compteur", dans une "région qui avoisine la superficie du Danemark". Les équipes de Laurent Wauquiez rappellent également que qu'à son arrivée, le nouveau président avait "supprimé l'usage abusif de VTC et taxis pour l'ancienne majorité régionale. (...) Certains vice-présidents de l'ancienne majorité venaient se faire chercher à leur domicile en taxi."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.