Autoriser les téléphones portables en prison ? Une idée qui divise

Autoriser les téléphones portables en prison ? Une idée qui divise
La prison de Strasbourg, le 8 mars 2017 (illustration).

Orange avec AFP, publié le mercredi 23 août 2017 à 13h00

La contrôleure générale des prisons a évoqué la semaine dernière d'autoriser la présence de "téléphones portables bridés" en prison. Une idée que la ministre de la Justice Nicole Belloubet ne trouverait "pas absurde", selon La Provence - ce que la Chancellerie a démenti.



19.339 téléphones portables et accessoires (puces, chargeurs, etc.) ont été découverts en détention au premier semestre 2017, selon l'administration pénitentiaire. Les prisons françaises comptaient au 1er juillet quelque 70.000 personnes écrouées, condamnées ou en attente de leur procès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.