Autain: Les violences sexuelles "ne seront pas punies tant que les femmes ne sortiront pas de la honte"

Autain: Les violences sexuelles "ne seront pas punies tant que les femmes ne sortiront pas de la honte"

Clementine Autain à Bobigny, le 30 janvier 2015

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 13 octobre 2017 à 11h18

La députée LFI Clémentine Autain, qui a elle-même été victime d'un violeur, a affirmé vendredi que les violences sexuelles "ne seront pas punies tant que les femmes ne sortiront pas de la honte et n'arriveront pas à parler", soulignant que "c'est toute la société qui doit entendre".

"Il reste quelque chose de profond qui enferme les violences sexuelles dans le tabou: les femmes ont honte d'avoir été victimes", a déclaré Clémentine Autain sur BFMTV et RMC.

Comment libérer la parole ? "Collectivement", a-t-elle expliqué, alors que la liste des femmes se disant victimes des abus du magnat d'Hollywood Harvey Weinstein ne cesse de s'allonger. 

"Et on le voit dans l'affaire hollywoodienne, c'est que au fond quand une, deux, trois commencent à parler, comme dans l'affaire Baupin, d'un seul coup il y a un flot de parole qui se libère, parce que si on est ensemble on devient une force (...) ça devient une histoire collective possible et on sort de la honte, on devient agissante. Et cette parole libère d'autres paroles".

Le producteur Harvey Weinstein, visé par une enquête policière à New York ainsi qu'au Royaume-Uni, est désormais accusé de quatre viols.

"Les violences ne seront pas punies tant que les femmes ne sortiront pas de la honte et n'arriveront pas à parler, mais c'est toute la société qui doit entendre", a affirmé la députée de Seine-Saint-Denis. "La condition sine qua non pour que ces femmes puissent parler, c'est que nous soyons capables d'entendre, de reconnaître la violence de ces actes".

 
27 commentaires - Autain: Les violences sexuelles "ne seront pas punies tant que les femmes ne sortiront pas de la honte"
  • Et aussi, tant que certaines n en profiteront pas pour monter dans la hiérarchie ...... A méditer ......

  • Je suis cent fois d'accord avec Christine Autain mais il y a un hic de taille elle oublie toutes les jeunes filles qui se font violer dans les banlieues et qui ne peuvent porter plainte ! ça aussi c'est un scandale, alors courage madame Autain allez jusqu'au bout !!

  • Elle a tout à fait raison, il faut que les femmes victimes d'abus balancent sans la moindre honte les ordures qui abusent d'elles par la force ou par leur position sociale. Encore faut il que la justice soit exécutée de manière juste et impartiale, ce qui n'est pas évident chez les magistrats trop occupés à jouer au mur des cons et faisant des ronds de jambes face à ce obsédé qu'est Baupin.
    Les violeurs devraient systématiquement subir une castration chimique, car sitôt sortie de prison, (merci les juges et les psychiatres )la récidive est quasi systématique.

  • Pour certaines d'accord mais pas pour toutes loin de là . Promotion canapé et souci de carrière passent avant tout pour certaines .

  • C'est parler pour ne rien dire.
    alors tais toi

    vous vous adressez à un certain xpion, c'est cela? joli exercice d'autocritique.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]