Aude : quatre "gilets jaunes" en détention provisoire pour l'incendie d'un péage

Aude : quatre "gilets jaunes" en détention provisoire pour l'incendie d'un péage
Des "gilets jaunes" mobilisés au péage de Villefranche de Lauragais, le 8 décembre 2018 (illustration)

, publié le vendredi 22 février 2019 à 12h30

Les quatre individus sont soupçonnés d'avoir dégradé un péage près de Narbonne, au mois de décembre, lors d'une mobilisation de "gilets jaunes".

Quatre personnes âgées de 29, 30, 36 et 37 ans ont été placées en détention provisoire, jeudi 21 février. Toutes sont suspectées d'avoir participé, le 15 décembre dernier, à un incendie contre un péage sur l'autoroute A9, au sud de Narbonne, dans l'Aude.

Ces dégradations avaient eu lieu deux semaines après un précédent incendie de grande ampleur, sur le même péage.

Interpellés "en début de semaine", les quatre suspects ont été jugés jeudi en comparution immédiate pour "complicité de dégradation ou détérioration de biens d'autrui par moyens dangereux pour personnes".

Un procès début mai

Le procès a été renvoyé au 6 mai,trois des prévenus ayant demandé un délai pour préparer leur défense. D'ici là, tous devront dormir en prison. Le parquet a requis la détention provisoire, qui a été acceptée par le juge.



De nombreux péages ont été la cibles de dégradations, au début du mouvement des "gilets jaunes". Fin janvier, le parquet de Narbonne avait déjà annoncé le placement en détention provisoire de huit personnes, et de six autres sous contrôle judiciaire, dans le cadre de l'incendie qui avait eu lieu 1er décembre, sur ce même péage de Narbonne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.