Au travail, le bruit dérange près de 6 actifs sur 10

Au travail, le bruit dérange près de 6 actifs sur 10
Des travailleurs dans un open-space, le 17 février 2014 à Paris (illustration)
A lire aussi

, publié le dimanche 14 octobre 2018 à 07h00

Sonneries de téléphone, bip de la photocopieuse, bruit des touches de clavier ou encore de travaux à proximité : pour 59% des travailleurs, le bruit au bureau est une gêne importante, particulièrement pour les jeunes, selon une étude.

Fatigue, nervosité, baisse de la productivité : le bruit a de nombreuses répercussions sur les travailleurs. Près de 6 personnes sur 10 déclarent être gênées par le bruit au travail dans leur espace de travail, une proportion en forte hausse par rapport à 2017, révèle une enquête Ifop.

Selon cette étude, réalisée pour l'association Journée nationale de l'audition (JNA), ce sont les 18-24 ans qui sont les plus impactés : 65% se disent gênés, contre 57% à 59% dans les autres tranches d'âge. Par secteur, le phénomène est le plus marqué dans l'industrie et la construction, avec respectivement 69% et 67% de travailleurs qui sont gênés par le brouhaha ambiant.



Quelles sont les conséquences de ce tohu-bohu ? Pour plus de huit personnes sur dix (83%), le bruit a des répercussions sur leur comportement, induisant de la fatigue, nervosité, agressivité et même de la lassitude. Par ailleurs, 72% des personnes sensibles estiment qu'il existe également un impact négatif sur la qualité de leur travail, du fait de difficultés à se concentrer. En ce qui concerne la santé, 57% des travailleurs gênés affirment souffrir de troubles auditifs, comme des bourdonnements ou une hypersensibilité au bruit.

Face à cette gêne sonore, peu d'employeurs proposent de solutions, selon cette enquête présentée en amont de la semaine de la santé auditive au travail. Seulement 28% mettent à disposition des dispositifs de protection individuels (bouchons mousse, casques ...) et 23% créent des espaces pour s'isoler du bruit, quand 22% réaménagent l'existant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.