Au carnaval de Dunkerque, la « Nuit des Noirs » ne passe plus

Au carnaval de Dunkerque, la « Nuit des Noirs » ne passe plus©Panoramic

6Medias, publié le jeudi 21 décembre 2017 à 16h00

C'est la « brigade anti-négrophobie » qui, sur Internet, a crié haro sur l'événement, une soirée annuelle pendant le festival de Dunkerque qui célèbre cette année ses 50 ans d'existence. Le principe de cet événement organisé par des particuliers ? Se peinturlurer en « Noir », le tour des lèvres rougi, affublé des colliers d'os et de boucles d'oreilles rustiques...Une « tradition » pour beaucoup.

Mais qui a suscité haines, insultes et menaces de mort sur les réseaux sociaux, où nombre d'internautes demandent l'annulation de la soirée, jugée raciste. Sur Twitter a même été créé le hashtag #DunkerqueRaciste.



Acculés, les « Noirs » ont fermé leur compte Facebook, rapidement assailli de toutes parts. L'un des organisateurs explique qu'il en « avait marre de se faire insulter » au Parisien. Et n'envisage pas d'annuler. « Vous voulez rire ? A Dunkerque, on n'annule pas une fête des carnavaleux. Ce que l'on a à répondre aux accusations de racisme ? Que chaque année, on a des amis noirs qui participent à la fête et que tout se passe très bien », poursuit-il. "On ne s'est jamais moqué de qui que ce soit", explique pour sa part Pascal Bonne, figure notoire du Carnaval. Et de poursuivre : "On se grime en noir, en blanc, ou en n'importe quoi. Il y a quelqu'un qui a allumé la flamme et voilà, on nous tape dessus sans savoir ce qu'est notre tradition.



Mais de quel droit ? C'est incompréhensible, je ne comprends pas. Le pire, ce sont les menaces", déplore-t-il. "On en est là, c'est bien bas. A ce moment-là, demandons-nous d'arrêter notre carnaval... C'est inimaginable, et on ne le fera pas. Il ne faut pas l'annuler pour ne pas laisser gagner ce genre d'individus. On fera tout pour que cette soirée existe".
La mairie de Dunkerque botte en touche et renvoie la responsabilité aux particuliers qui ont organisé l'événement. Elle assure par ailleurs qu'elle veillera à ce qu'il n'y ait pas de débordements autour de l'événement.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU