Attentats du 13-Novembre : le gilet de Salah Abdeslam ne pouvait pas exploser

Attentats du 13-Novembre : le gilet de Salah Abdeslam ne pouvait pas exploser©Police nationale

6Medias, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 07h35

Une expertise consultée par France Inter révèle que le gilet explosif du seul membre présumé des commandos des attentats parisiens en vie était défectueux.


Son gilet explosif avait été retrouvé à Montrouge (Hauts-de-Seine). D'après une expertise, demandée par des juges d'instruction et dévoilée jeudi 25 janvier par France Inter, ce dispositif était défectueux.

Et le rapport de la police scientifique est très précis sur ce point. « Un câble était abîmé à l'avant et une petite pièce du détonateur était cassée à l'arrière. Le dispositif a été testé en laboratoire. Le courant ne passait pas », écrit France Inter. De plus, les enquêteurs avaient constaté en le ramassant qu'il manquait également la pile et le bouton poussoir.
Comme le rapporte France Inter, cette expertise conforte les témoignages de trois proches de Salah Abdeslam. Selon eux, il avait affirmé avant son arrestation que son gilet explosif n'avait pas fonctionné. Dans une lettre, le jeune homme avait également confié son envie de mourir en martyr.
Au moment des attentats du 13 novembre 2015 de Paris et de Saint-Denis, le frère de Salah Abdeslam s'était fait exploser devant le comptoir Voltaire. Peu de temps après, Salah Abdeslam avait abandonné sa voiture dans le 18ème arrondissement de la capitale. Pour le moment, l'enquête n'a pas permis de déterminer quelle pouvait être précisément sa cible. Comme le rappelle France Inter, Salah Abdeslam sera entendu le 5 février prochain à Bruxelles pour une fusillade. Peut-être le moment pour lui de sortir du silence.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU