Attentats du 13-Novembre : dans une lettre, Salah Abdeslam affirme qu'il voulait "finir le travail"

Attentats du 13-Novembre : dans une lettre, Salah Abdeslam affirme qu'il voulait "finir le travail"
Salah Abdeslam

Orange avec AFP, publié le samedi 27 janvier 2018 à 08h50

Dans une lettre-testament retrouvée dans un ordinateur, Salah Abdeslam, seul survivant des attaques de Paris et Saint-Denis, confirme qu'il voulait mourir en "martyr" le 13 novembre 2015.

Il voulait "finir le travail".

Salah Abdeslam comptait bien se donner la mort en actionnant sa ceinture d'explosifs, révèle France Inter vendredi 26 janvier. Le seul membre du commando des terrasses encore en vie l'affirme dans une lettre testamentaire, découverte par les enquêteurs sur un ordinateur jeté dans une poubelle de Bruxelles, juste avant les attentats qui ont frappé la capitale belge, le 22 mars 2016. Selon France Inter, qui a pu consulter ce document, le fichier avait été effacé du disque dur mais a pu être récupéré par les services de police.



Dans cette lettre, Abdeslam explique que sa ceinture n'avait pas fonctionné lorsqu'il l'avait déclenchée. "Bien que j'aurais voulu être parmi les 'shadid' (martyr), Allah en a décidé autrement (...) et j'ai réussi à rejoindre le reste des frères car il y avait un défaut dans ma ceinture", écrit-il. Cette information avait été confirmée jeudi par un rapport scientifique.



PAS DE FUITE EN SYRIE

Salah Abdeslam raconte également qu'il a hésité à partir en Syrie mais a finalement préféré rester en Europe pour participer à de nouveaux attentats : "J'ai pensé dans un premier temps de venir dans la terre du sham (NDLR : la Syrie), mais en réfléchissant j'ai conclu [...] que la meilleure chose était de finir le travail ici", dit-il, espérant juste "être mieux équipé avant de passer à l'action". Salah Abdeslam doit être jugé à partir du 5 février à Bruxelles pour la fusillade de Forest survenue en mars 2016. À cette époque, il avait échappé une dernière fois aux policiers avant d'être interpellé le 18 mars 2016 à Molenbeek, près de Bruxelles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.