Attentat du 13 novembre : d'autres terroristes arrivés en Europe avec les migrants ?

Attentat du 13 novembre : d'autres terroristes arrivés en Europe avec les migrants ?
Un homme allume une bougie lors de la première commémoration des attaques du 13 novembre 2015.

Orange avec AFP, publié le mardi 04 avril 2017 à 17h29

Les juges antiterroristes ont reçu le 23 mars un disque dur provenant d'Athènes, en réponse à une commission rogatoire internationale envoyée le 9 juin dernier. Le juge Christophe Tessier, premier magistrat saisi après les attaques du 13 novembre 2015, demandait à la Grèce de lui fournir tous les éléments d'identifications des migrants ayant transité sur son sol entre le 1er août et le 12 août 2015.





"D'AUTRES TERRORISTES SE TROUVENT ACTUELLEMENT SUR LE SOL EUROPÉEN"

Avec ces données, les enquêteurs veulent identifier si d'autres terroristes de Daesh ont pu passer sous les radars après les attentats de Paris et de Saint-Denis. En juin, le juge Tessier a estimé dans sa demande rogatoire qu'il était "très vraisemblable, voire certain, que d'autres terroristes se trouvent actuellement sur le sol européen, prêts à passer à l'action".

Avec ces renseignements sur des milliers d'individus arrivés en Europe via la Grèce, les enquêteurs espèrent déterminer les points de passage des commandos du 13 novembre. Il a été rapidement établi qu'une grosse partie des terroristes avaient rejoint Paris en transitant par la Turquie puis la Grèce, parmi le flot de migrants. Deux terroristes du Stade de France, porteurs de faux passeports syriens, étaient notamment entrés par l'île de Leros le 3 octobre 2015.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
18 commentaires - Attentat du 13 novembre : d'autres terroristes arrivés en Europe avec les migrants ?
  • Il leur fallait des enquêtes pour en être persuadés ? Nous, les petits français, on s'en doutait depuis longtemps.

  • Et bien ça c'est une nouvelle qui va impacter quelques candidats que je ne citerais pas

  • A part les ONG et les gouvernements, tout le monde le savait.

  • avatar
    Yorg  (privé) -

    La protection de la France et des Français, exige que nos FRONTIÈRES ne soient plus des PASSOIRES.
    Il n'existe qu'une seule candidate capable d'occuper la plus Haute Fonction, qui nous le propose CLAIREMENT.

    Yorg.

    Il est vrai qu'en 39/45 la ligne de démarcation était infranchissable , de même les frontières ont toujours empêché tout trafics !

  • avatar
    minnie-moocher  (privé) -

    Le contrôle aux frontières ? Nécessaire bien sûr, mais ce ne sera qu'un cataplasme sur une jambe de bois.