Attentat des Champs Élysées : le père du tueur condamné à de la prison ferme

Attentat des Champs Élysées : le père du tueur condamné à de la prison ferme

Des policiers sécurisent les Champs Élysées, le 19 juin 2017

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 05 janvier 2018 à 09h21

Le père de Karim Cheurfi, l'homme qui avait tué un policier en avril dernier sur les Champs Élysées, a été condamné pour apologie du terrorisme, jeudi 4 janvier. La veille, il s'était rendu dans un commissariat et avait menacé de mort les policiers présents.

Salah Cheurfi dort désormais en prison. Le père de Karim Cheurfi, l'auteur de l'attaque sur les Champs Élysées qui a coûté la vie à un policier, a été reconnu coupable d'apologie du terrorisme. L'homme de 66 ans, qui a tenu des propos hostiles aux forces de l'ordre, écope de 18 mois de prison, dont 12 avec sursis. Il a également été condamné pour conduite en état d'ivresse

Il avait été interpellé mercredi 3 janvier au petit matin, à Gagny en Seine-Saint-Denis, alors qu'il roulait tous feux éteints. Arrivés à sa hauteur, les policiers ont senti une forte odeur d'alcool et l'homme a été incapable de souffler dans l'éthylotest. Sur le chemin du commissariat, il a menacé de mort les fonctionnaires et donné raison à son fils. Peu après l'attaque sur les Champs Élysées, le père avait déjà proféré des menaces de mort contre des policiers dans un commissariat. Le 20 avril, trois jours avant le premier tour de la présidentielle, Karim Cheurfi, 39 ans, avait tué Xavier Jugelé de deux balles dans la tête. Il a aussi blessé deux autres agents et une passante allemande, avant d'être abattu.

Des problèmes d'alcool

À l'audience jeudi, Salah Cheurfi a reconnu ses propos mais les a mis sur le compte de l'alcool. Il a également assuré qu'il ne parvenait pas à faire le deuil de son fils.  "Je ne suis pas méchant, je ne suis pas un assassin", a-t-il dit. "Ce n'est que des mots". "Non, ce ne sont pas que des mots", a rétorqué la procureure dans ses réquisitions. "L'apologie du terrorisme est un délit" susceptible de "créer un climat favorable à la commission d'une infraction", a-t-elle rappelé, ajoutant "ne pas croire que l'alcool soit le facteur déclenchant" de ce délit.

 
100 commentaires - Attentat des Champs Élysées : le père du tueur condamné à de la prison ferme
  • 18 mois de prison dont 12 avec sursis,c'est pas une peine ça mais c'est plutôt un encouragement à recommencer.Elle est belle la justice en france!!! moi j'appelle ça de l'injustice.

  • du sursis?non même pas de prison ;mais transformer en travail pour des travaux urgents dans tous les domaines possibles !

  • Il y a longtemps que je n'est plus confiance en notre justice il faut faire du ménage dans nos juges et ces pas pour demain avec la politique actuelle par contre les automobilistes qui vont rouler a 85 km h sur le réseau secondaire perrons une amande + retrait de points chercher l'erreur = raquette

  • Ce n'est vraiment pas cher payé, 18 mois de prison et 12 avec sursis, cela fera seulement six mois en prison pour apologie du terroriste et conduite en état d'ivresse. Vraiment il faut revoir le barème des peines !

  • avatar
    noitulover  (privé) -

    ça c'est la meilleure, défenseur d'un Islam plein de rigueur, et bourré comme un coin,
    cherchez l'erreur

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]