Attentat de Strasbourg : deux proches de Chérif Chekatt relâchés

Attentat de Strasbourg : deux proches de Chérif Chekatt relâchés
Des gendarmes patrouillent dans le centre-ville de Strasbourg, le 13 décembre

Orange avec AFP, publié le dimanche 16 décembre 2018 à 13h20

Les gardes à vue de deux proches de Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat de Strasbourg, ont été levées dimanche 16 décembre. Une personne est toujours interrogée par les services antiterroristes.

Seul un proche de Chérif Chekatt se trouve toujours en détention.

Dimanche matin, les forces de l'ordre ont relâché deux amis du tireur, abattu après deux jours de traque. Samedi, les enquêteurs avaient déjà levé la garde à vue des quatre membres de la famille Chekatt interpellés à la suite de l'attaque contre le marché de Noël qui a fait quatre morts et douze blessés. L'un des blessés se trouve en état de mort cérébrale.

Au total, sept personnes avaient été arrêtées après l'attentat. Dès mardi soir, le père, la mère et deux des frères de Chérif Chekatt avaient été placés en garde à vue pour être interrogés sur les motivations du suspect. Certains membres de la famille s'étaient présentés d'eux-mêmes aux autorités. L'enquête s'attache à rechercher d'éventuelles complicités, dans la préparation de l'attaque ou lors de la fuite du tireur. Mardi soir, Chérif Chekatt, Strasbourgeois de 29 ans fiché "S" pour radicalisation islamiste, avait ouvert le feu sur des passants dans le centre-ville de Strasbourg.



Dimanche, l'heure était au recueillement dans la cité alsacienne, où des centaines de personnes émues se sont réunies pour rendre hommage aux victimes. Selon le témoignage d'un homme présenté comme étant Abdelkrim Chekatt, le père de Chérif Chekatt, diffusé samedi soir sur France 2, le jeune homme adhérait aux idées de l'État islamique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.