Attentat de Barcelone : la colère des proches des victimes françaises

Attentat de Barcelone : la colère des proches des victimes françaises
La mairie de Barcelone est critiquée pour sa gestion de la sécurité sur La Rambla.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 22 août 2017 à 10h20

La France a payé un lourd tribut lors de l'attentat de Barcelone. Parmi les 120 blessés, 30 sont Français, et 14 d'entre eux sont encore hospitalisés, dont trois dans un état grave.

Leurs proches venus en Catalogne pour être à leurs côtés sont en colère et dénoncent les mesures de sécurité sur la Rambla, rapporte Europe 1 mardi 22 août.

C'est le cas de cette mère, dont la fille trentenaire a été percutée par la fourgonnette du terroriste. Elle est aujourd'hui toujours dans le coma, avec son pronostic vital engagé, à l'hôpital Sant-Pau. Son petit ami, gravement blessé, se déplace en fauteuil roulant, couvert de bandages, détaille Europe 1. D'autres familles sont du même avis, alors que la mairie de Barcelone fait justement face aux critiques.


Les proches des victimes remettent "en cause la sécurité de cette zone-là", explique à Europe 1 Sophia Seco, de la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs (Fenvac). Elle aussi a rejoint la capitale catalane pour assister les victimes et leurs familles. Elles ne comprennent pas "qu'une artère aussi fréquentée que La Rambla soit ouverte et que cet attentat ait été possible suite à tous les attentats antérieurs qu'il y a pu avoir avec ce même mode opératoire", poursuit-elle. "Je pense qu'on est encore dans la phase de choc", estime Sophia Seco, qui évoque également un "sentiment de fatalisme puisqu'on se dit 'ça nous est arrivé' et qu'on se rend compte que rien n'est fait pour que ça n'arrive plus. Il y a aussi beaucoup de colère."

Les blessés français moins grièvement touchés devraient être rapatriés dans des hôpitaux militaires en début de semaine prochaine, croit savoir Europe 1.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU