Attentat dans l'Aude : Arnaud Beltrame aurait tenté de désarmer le terroriste

Attentat dans l'Aude : Arnaud Beltrame aurait tenté de désarmer le terroriste
Une photo d'Arnaud Beltrame sur un bouquet déposé devant la gendarmerie de Carcassonne, le 25 mars 2018.

Orange avec AFP, publié le mercredi 28 mars 2018 à 07h36

Le gendarme a été tué par Radouane Lakdim alors qu'il avait pris la place d'une caissière lors de l'attaque du supermarché de Trèbes.

L'enquête sur l'attaque du Super U de Trèbes (Aude) avance et lève le voile sur les circonstances de la mort du lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame.

Selon des sources proches de l'enquête, interrogées par Le Parisien, il aurait été mortellement blessé alors qu'il tentait de désarmer le terroriste Radouane Lakdim. Le gendarme honoré mercredi avait pris la place d'une caissière du supermarché trois heures avant.



Un enregisrement audio

Les faits se seraient déroulés à l'intérieur de la salle des coffres, c'est pourquoi ils n'ont pas été filmés par les caméras de vidéosurveillance, précise une source judiciaire au journal. Les enquêteurs disposent toutefois d'un enregistrement audio, via le téléphone portable du gendarme, qui l'avait laissé allumé alors qu'il tentait de négocier avec Radouane Lakdim. Cette lutte aurait été fatale à Arnaud Beltrame et aurait poussé les forces de l'ordre à intervenir.

Une cérémonie d'hommage national au gendarme Arnaud Beltrame, tué vendredi par le tueur jihadiste de l'Aude, était organisée mercredi aux Invalides, à Paris.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU