Attentat à Strasbourg : les CRS du marché de Noël avaient-ils été redéployés sur les manifestations de lycéens ?

Attentat à Strasbourg : les CRS du marché de Noël avaient-ils été redéployés sur les manifestations de lycéens ?
Des CRS sur le marché de Noël de Strasbourg, le 23 novembre 2018. (illustration)

, publié le mercredi 12 décembre 2018 à 13h49

Le ministère de l'Intérieur évoque la multiplication des fronts pour les forces de l'ordre, pour qui il sera "difficile" de faire face.

Le marché de Noël était-il suffisamment protégé mardi soir, au moment de l'attaque qui a coûté la vie à 3 personnes à Strasbourg ? Une partie des effectifs prévus pour sécuriser le marché de Noël avait été redéployés peu avant l'attentat pour faire face à des incidents en marge des manifestations de lycéens, rapporte Le Parisien mercredi 12 décembre.


Le quotidien, qui cite des sources concordantes, avance que le préfet disposait d'au moins une compagnie et demie de CRS pour assurer le maintien de l'ordre à Strasbourg. Or, les compagnies 36 et 43 ont été utilisées pour encadrer les manifestations de lycéens qui menaçaient de dégénérer, selon Le Parisien.

Dix véhicules ont été incendiés et 27 personnes interpellées, d'après le bilan de la préfecture. D'autres CRS étaient en faction devant le Parlement européen et devant des lieux sensibles de la communauté juive.


Interrogée par le quotidien, la préfecture de Région n'a pas souhaité répondre. Le ministère de l'Intérieur a cependant souligné la multiplication des fronts pour les forces de l'ordre, avec notamment les mouvements des "gilets jaunes" et des lycéens. "Il nous sera difficile de mener toutes ces missions simultanément", a estimé le ministère, qui a toutefois précisé que des effectifs de police en tenue étaient bien présents sur le marché de Noël de Strasbourg, ainsi que des militaires de l'opération Sentinelle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.