France

Attentat à Paris : l'assaillant écroué et placé à l'isolement

L’assaillant, dont l'attaque à Paris, le 3 décembre, a fait une victime et deux blessés, est sorti de garde à vue ce mercredi. Il a été mis en examen en début de soirée, puis emmené en détention provisoire où il sera placé à l'isolement.

Quatre jours après l’attentat de Bir-Hakeim à Paris où un touriste allemand a été tué et deux autres personnes blessées, la garde à vue d’Armand R. a été levée ce mercredi à 16 heures, comme l’a communiqué le parquet national antiterroriste de Paris. Il a ensuite été mis en examen en début de soirée, annonce BFMTV. Après 20h30, il a été écroué où il sera placé à l'isolement.

Armand R. a été mis en examen pour "assassinat en relation avec une entreprise terroriste en état de récidive légale", "tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste en état de récidive légale" et "association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation d’un ou plusieurs crimes d’atteinte aux personnes visées en état de récidive légale". D'après les informations du Parisien, l'assaillant prévoyait initialement de viser un lieu hautement symbolique de la mémoire juive, le Jardin mémorial des enfants du Vél d’Hiv, situé à une cinquantaine de mètres du pont de Bir-Hakeim, où il est passé à l'acte.

Durant sa garde à vue, il n’a pas nié son acte

Connu des services pour son islamisme radical, Armand R. a déclaré avoir agi "en réaction à la persécution des musulmans dans le monde". La garde à vue de la jeune femme de 27 ans fichée S et inscrite dans la liste des personnes radicalisées, a été levée dans la nuit de mardi à mercredi, détaille BFMTV d’après une source proche du dossier. L’assaillant projetait de se marier avec la jeune femme qui a refusé de donner l’accès à son téléphone aux enquêteurs.

publié le 6 décembre à 20h48, Capucine Trollion, 6Medias

Liens commerciaux