Attaques de l'Aude : un ex-candidat de LFI en garde à vue pour apologie du terrorisme

Attaques de l'Aude : un ex-candidat de LFI en garde à vue pour apologie du terrorisme

Le dirigeant de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon lors d'un rassemblement, le 12 février 2018 à Paris

AFP, publié le lundi 26 mars 2018 à 10h41

Stéphane Poussier, ancien candidat de La France insoumise aux législatives dans le Calvados, a été placé en garde à vue pour apologie d'actes terroristes, a-t-on appris dimanche auprès de la police et du parquet de Lisieux (Calvados).

De source policière, l'ancien candidat a été interpellé à son domicile de Dives-sur-Mer (Calvados) pour avoir publié samedi deux tweets faisant l'apologie du terrorisme et se félicitant du décès du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame.

Les tweets ont été condamnés par son mouvement, la France Insoumise et par son leader Jean-Luc Mélenchon qui a annoncé dimanche soir sur Twitter que "lundi, la France Insoumise veut porter plainte pour apologie du terrorisme contre Stéphane Poussier." 

"Stéphane Poussier est en garde à vue depuis ce matin 11H30 pour apologie d'actes terroristes après des propos publiés hier sur son compte Twitter", a confirmé à l'AFP le procureur de la République de Lisieux, David Pamart. La peine maximale encourue pour ce type de délit est de 7 ans de prison et de 100.000 euros d'amende.

Candidat malheureux de La France insoumise dans la 4ème circonscription du Calvados, il avait déclaré sur Twitter "A chaque fois qu'un gendarme se fait buter (...) je pense à mon ami Rémi Fraisse", le jeune militant écologiste tué en 2014 à Sivens par une grenade tirée par un gendarme.

"Là c'est un colonel, quel pied! Accessoirement, encore un électeur de Macron en moins", avait-il ajouté. Ses remarques ont provoqué de vives réactions dans la twittosphère et son compte a été désactivé.

Le député LREM Christophe Blanchet, élu dans la circonscription du Calvados, a réagi sur Twitter: "Je suis totalement indigné devant de tels propos".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
60 commentaires - Attaques de l'Aude : un ex-candidat de LFI en garde à vue pour apologie du terrorisme
  • FI et FN mêmes combats, ce sont des extrémistes prêts à tout pour détruire la France et son "multi-culturisme"

  • Si quelqu'un du FN avait parlé comme ca l'extrème gauche aurait organisé des manifs de protestation dans tout le pays, et Marine en aurait pris plein la tronche, n'est ce pas Monsieur Mélanchon ?

  • C'est un débile ce type!Comment peut-on saluer la mort d'un homme qui a donné sa vie pour les autres.Est-ce que lui aurait le courage de le faire?J'en doute!!!

    Je ne défend pas cet idiot !

    Mais ce gendarme ne l'est il pas autant ??????

    Je suis "secouriste", on nous apprend à ne "jamais" se mettre en danger (on peut sauver d'autres gens, sauf si on meurt).
    Ce n'est pas son cas, sauf qu'il est militaire (gendarme), et que le but des militaires est de "mourir" pour le pays...
    Il n'a donc fait que son "métier", ça n'est en aucun cas un héro

  • comment peut-on se réjouir d'une mort de plus dans des conditions aussi atroces ? Et de plus inciter à la haine, comme s'il n'y en avait pas assez.

  • L.F.I. recrute certains de ses adhérents dans les caniveaux!