Attaques dans l'Aude : des coups de couteau à la gorge à l'origine de la mort d'Arnaud Beltrame

Attaques dans l'Aude : des coups de couteau à la gorge à l'origine de la mort d'Arnaud Beltrame

Une photo d'Arnaud Beltrame accompagne des bouquets de fleurs laissés en hommage au gendarme devant le commissariat de Carcassonne dimanche 25 mars.

Orange avec AFP, publié le dimanche 25 mars 2018 à 23h04

Le militaire avait également été blessé par balle au thorax. 

Les circonstances de la mort du lieutenant-colonel Beltrame s'éclaircissent. Selon une source judiciaire, l'autopsie du gendarme, mort après s'être livré à Radouane Lakdim pour sauver une otage du supermarché de Trèbes, "a révélé une plaie gravissime de la trachée et du larynx par arme blanche". Le gendarme avait également été blessé par balles, mais ces lésions n'étaient pas létales, a ajouté cette même source dimanche 25 mars. L'officier de 45 ans a succombé samedi à ses blessures. 

Lors de son équipée meurtrière, Radouane Lakdim, un Français d'origine marocaine de 25 ans, était muni d'une arme à feu, d'un couteau de chasse et de trois engins explosifs de confection artisanale. Les enquêteurs ont retrouvé les trois engins explosifs répartis "en divers points" du supermarché de Trèbes. Ils contenaient de la poudre et des éléments de cartouches, a également souligné la source proche de l'enquête.

Deux personnes toujours en garde à vue

Les gardes à vue de la compagne et d'un ami de Radouane Lakdim ont été prolongées, poursuit cette même source. La jeune femme, âgée de 18 ans, avait été interpellée vendredi soir et l'ami, un jeune homme de 17 ans, dans la nuit de vendredi à samedi. Les enquêteurs cherchent à déterminer les raisons du passage à l'acte de l'assaillant jihadiste et à trouver d'éventuelles complicités.

Tous deux répondaient aux questions des enquêteurs pendant ces gardes à vue, la jeune femme "manifeste des signes de radicalisation", indique cette source. Dans les enquêtes antiterroristes, les gardes à vue peuvent être prolongées jusqu'à 96 heures, et jusqu'à 144 heures dans les cas exceptionnels. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
63 commentaires - Attaques dans l'Aude : des coups de couteau à la gorge à l'origine de la mort d'Arnaud Beltrame
  • merci mille fois d'avoir publie la photo ,pour ceux a qui il faut mettre les points sur le i .

  • Le gendarme avait été blessé par balles, mais ces lésions n'étaient pas létales. L'autopsie du gendarme a révélé une plaie gravissime de la trachée et du larynx par arme blanche.
    Que de précautions oratoires pour dire que ce héros national - qui avait voulu prendre la place d'une femme otage - a été d'abord abattu par balles, afin de pouvoir l'égorger au couteau une fois au sol !
    Le martyr c'est LUI et surtout pas le lâche individu qui a mis ainsi au défi nos gouvernants de prendre enfin les seules décisions qui sont à prendre pour protéger la population !
    A situation d'exception, mesures d'exception ! Combien de morts innocentes allons nous encore comptabiliser avant que ceux qui prétendent nous gouverner cessent l'angélisme et...gouvernent ? !

  • alors M. Macron qui fait tout mieux que les autres, il propose quoi ? une marche blanche, une décoration posthume ? quelle honte .

  • La sécurité des français face aux terroristes n'intéresse pas Macron.
    C'est un sujet trop trivial, pas assez valorisant.
    Il est bien plus gratifiant pour lui de penser être la tête pensante de l'Europe, voire du Monde.
    S'occuper des salafistes, des fichés S, de l'insécurité, c'est trop sale pour lui.
    Honte à tous nos politiques depuis 30 ans qui ont permis l'accomplissement de ces horreurs.

  • QQ chose me chiffone : le colonel BELTRAME a t-il essayé de maitriser le tueur et/ou a t-il résisté avant de mourir ??? ..il portait l'insigne des paras...ca n'enléve rien à son courage..

    Essayer de maîtriser un fou armé ??? vous êtes un doux rêveur !!!

    C'est pourtant la base de la formation .Je ne comprend pas non plus.