Attaque de Rambouillet : "Il était fou, complètement", confie le père de l'assaillant

Attaque de Rambouillet : "Il était fou, complètement", confie le père de l'assaillant
Rambouillet, le 23 avril 2021.

publié le mercredi 28 avril 2021 à 18h57

Relâché sans faire l'objet de poursuites après quatre jours de garde à vue, le père de Jamel Gorchene s'est confié mercredi à RTL. 

"Je ne sais pas pourquoi il a tué la dame". Remis en liberté mardi après quatre jours de garde à vue, le père de Jamel Gorchene, le Tunisien qui a tué une fonctionnaire de police vendredi à Rambouillet avant d'être abattu par la police, s'est confié mercredi 28 avril à RTL, décrivant son fils comme un "fou" et parlant de problèmes de drogue. 



Lors de son point presse de dimanche, le procureur national antiterroriste Jean-François Ricard avait décrit l'assaillant comme un individu à la fois radicalisé et en proie à des troubles de la personnalité.

En garde à vue, son père avait notamment évoqué la "pratique rigoureuse de l'islam" de son fils et "des troubles du comportement" observés chez lui "en début d'année". 

"Il était fou, complètement. Je ne parle pas beaucoup avec lui sinon il va me tuer. Il fume, il fume beaucoup. Je ne sais pas pourquoi il a tué la dame. Ce n'est pas normal, ça ne se fait pas. Même si c'est mon fils, je m'en fous", a déclaré le septuagénaire, qui ne fait l'objet d'aucune poursuite, au micro de RTL.



Arrivé clandestinement en France en 2009, Jamel Gorchene était titulaire d'une carte de séjour depuis un an. Ce chauffeur-livreur de 36 ans était dépourvu de casier judiciaire et inconnu des services de renseignement et de la justice. Mais son mode opératoire correspond aux appels récurrents du groupe Etat islamique (EI) à s'attaquer aux forces de l'ordre.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.