Attaque dans le métro à Paris : un suspect interpellé, le liquide n'était pas de l'acide

Attaque dans le métro à Paris : un suspect interpellé, le liquide n'était pas de l'acide
Un agent de police dans le métro parisien, 30 décembre 2015 (archive)

Orange avec AFP-Services, publié le samedi 16 février 2019 à 13h15

Un homme avait été gravement blessé au visage, vendredi 15 février, après avoir été aspergé d'un corrosif sur le quai d'une station de métro, à Paris. Un suspect a été interpellé en fin de journée, selon une information Europe 1.

L'attaque a eu lieu tôt le matin, vers 6h30, sur un quai de la ligne 1 du métro, à la station Bastille.

À la suite d'une dispute, un homme a été visé par un jet de liquide toxique. La victime a été grièvement blessée au visage et aux avant-bras, mais son pronostic vital n'est plus engagé, indique Europe 1 samedi 16 février.



La veille au soir, un homme d'une trentaine d'années a été arrêté par les forces de l'ordre, aux environs de 23 heures, précise la radio. Il a été placé en garde à vue, confirme France Info, qui cite une source judiciaire. Le suspect, sans domicile fixe, a été identifié grâce aux images de vidéo-surveillance, analysées par la police. 


Selon les premières analyses, le liquide projeté ne serait pas de l'acide mais un produit inflammable, du type alcool à brûler. L'agression pourrait faire suite à une altercation entre deux sans-abri, dans un parking de la gare de Lyon. Vendredi matin, la victime avait été transportée en urgence absolue à l'hôpital. Son pronostic vital n'était plus engagé samedi. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "tentative d'homicide volontaire".

Deux jours plus tôt, sur la ligne 11 du métro parisien, deux personnes ont été brûlées par de l'acide sulfurique après avoir été en contact avec une petite bouteille laissée sur un strapontin. Dans ce dossier, la piste criminelle n'est pas privilégiée.


 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.