Attaque au couteau à Paris : le parquet antiterroriste saisi

Attaque au couteau à Paris : le parquet antiterroriste saisi
Des policiers ont été déployés pour établir un périmètre de sécurité, à Paris, samedi 12 mai 2018.

Orange avec AFP, publié le samedi 12 mai 2018 à 21h49

L'assaillant a été "maîtrisé" par la police. On ne connaît pas ses motivations.

Un homme a attaqué des passants avec un couteau dans le 2e arrondissement de Paris, à deux pas de l'Opéra Garnier, aux alentours de 21h, a rapporté la préfecture de Paris.



Deux personnes ont été tuées, dont l'assaillant qui a été "maîtrisé" par la police.

Il aurait fait au moins quatre blessés avant d'être abattu. Selon BFMTV, deux personnes seraient en urgence absolue. Elles ont été transportées à l'hôpital Georges Pompidou, dans le 15e arrondissement de la capitale.



Le quartier bouclé

Le ministre de l'intérieur Gérard Collomb a réagi dans un tweet pour saluer la réactivité des policier. "mes premières pensées vont aux victimes", a-t-il également écrit.



Les forces de l'ordre ont installé un périmètre de sécurité autour de l'arrêt de métro Quatre-Septembre, sur la ligne 3. Les secours sont sur place. Une cellule psychologique a également été installée pour les témoins choqués.

Le parquet antiterroriste saisi

Le procureur de Paris, François Molins, s'est rendu sur place. La police scientifique est elle aussi présente pour faire les premières constatations.

Pour le moment le profil de l'agresseur et ses motivations ne sont pas connus. Le procureur de Paris, François Molins, a tenu une conférence de presse peu avant minuit pour annoncer que la section antiterroriste du parquet de Paris avait été saisie. "A ce stade et sur la foi de témoignages affirmant que l'assaillant a crié 'Allah Akbar', et compte tenu du mode opératoire, nous avons saisi la section antiterroriste", a-t-il déclaré.

Cette attaque intervient alors que la France vit sous une constante menace terroriste. La dernière attaque meurtrière, le 23 mars à Carcassonne et à Trèbes (Aude), avait porté à 245 le nombre de victimes tuées dans les attentats sur le sol français depuis 2015.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.