Attaque au couteau à Paris : "la France paye une nouvelle fois le prix du sang"

Attaque au couteau à Paris : "la France paye une nouvelle fois le prix du sang"
Des policiers ont été déployés pour établir un périmètre de sécurité, à Paris, samedi 12 mai 2018.

Orange avec AFP, publié le dimanche 13 mai 2018 à 00h08

Une personne a été tuée et quatre blessées, dont deux grièvement, samedi soir en plein coeur de Paris par un homme armé d'un couteau qui a été abattu par des policiers

L'attaque au couteau qui a fait un mort et quatre blessés samedi 12 mai, dans le 2e arrondissement de Paris, a fait réagir de nombreuses personnalités politiques sur les réseaux sociaux.

Le premier à s'exprimer a été le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. Il a tenu à saluer "le sang froid et la réactivité des policier". "Mes premières pensées vont aux victimes", a-t-il également écrit sur Twitter.

Le président de la République s'est exprimé peu après minuit, sur Twitter lui aussi. "La France paye une nouvelle fois le prix du sang mais ne cède pas un pouce aux ennemis de la liberté", a-t-il écrit après avoir tout d'abord adressé ses pensées aux victimes.

"Solidarité totale avec les victimes et leurs proches"

"Pensées pour les victimes de l'attaque qui a frappé le coeur de Paris ce soir. Ma reconnaissance aux forces de police qui ont neutralisé l'assaillant. Face à la menace, nous devons rester vigilants et unis", a tweeté de son côté, Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement. 

Marine Le Pen, présidente du FN, apporte quant à elle, son "soutien à nos forces de l'ordre qui ont neutralisé un assaillant islamiste à Paris". "Le peuple français ne se contentera plus de commentaires. Ce sont des actes qui sont attendus", a-t-elle martelé.

Pour l'ancien Premier ministre Manuel Valls, il s'agit d'une "agression terrible". "Solidarité totale avec les victimes et leurs proches. Soutien aux forces de l'ordre dont je salue une nouvelle fois la réactivité, le sang-froid et le professionnalisme. Ne pas baisser la garde!". 

"Ce soir, notre ville a été meurtrie"

"L'horreur frappe une nouvelle fois la France, une nouvelle fois la République sera plus forte que la douleur", souligne encore Olivier Faure, premier secrétaire du PS. 

La présidente de la région LR Valérie Pécresse, a elle aussi réagi pour dénoncer une "odieuse agression" avant de saluer "la réactivité des forces de l'ordre qui ont neutralisé l'assaillant"."Mes plus chaleureuses pensées vont aux victimes et à leurs proches", a-t-elle conclu. 

"Ce soir, notre ville a été meurtrie. Mes premières pensées vont à la famille de la victime qui a perdu la vie. Je pense également aux blessés et à leurs proches. Je veux leur dire que tous les Parisiens sont à leurs côtés", a écrit la maire de Paris, Anne Hidalgo sur Twitter.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.