Attaque à la préfecture de police de Paris : le profil de l'assaillant

Attaque à la préfecture de police de Paris : le profil de l'assaillant
Des policiers devant la préfecture de police de Paris

, publié le jeudi 03 octobre 2019 à 18h00

Quatre personnes ont été tuées dans l'attaque au couteau perpétrée ce jeudi 3 octobre dans les locaux de la préfecture de police de Paris, sur l'île de la Cité. L'assaillant, un employé administratif a été abattu. 

La préfecture de police de Paris a été le théâtre d'une agression à l'arme blanche qui a fait cinq morts, dont l'assaillant présumé, ce jeudi 3 octobre.

Les enquêteurs se penchent sur la piste d'un conflit interne qui aurait dégénéré de façon dramatique. Le parquet 

"Employé modèle, sans histoire"

L'agresseur est un employé administratif âgé de 45 ans, qui travaillait à la Direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP). Un responsable syndical a confirmé qu'il avait 20 ans de carrière dans le milieu. Cet "employé modèle, sans histoire", étant "un collègue administratif qui avait plus de 20 ans de maison", a indiqué Loïc Travers, du syndicat Alliance-Police. Selon plusieurs sources dont Le Figaro et Le Parisien, il est porteur d'un handicap de surdité, et était en poste au service informatique.


Une perquisition était en cours à son domicile de Gonesse (Val d'Oise), a indiqué le procureur, et sa femme a été placée en garde à vue selon le parquet. Il "n'avait jamais présenté de difficultés comportementales" ni "le moindre signe d'alerte", a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, lors d'un point presse sur place.

Il s'était converti à l'islam il y a 18 mois, a précisé une source proche du dossier. "C'est une personne ordinaire, quelqu'un de très calme. Je le voyais aller à la mosquée mais il avait une pratique normale", a rapporté une voisine. Selon des habitants, il avait deux enfants de 9 et 3 ans.


Le parquet anti-terroriste n'est pas saisi à ce stade.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.