Assurance chômage, chèque énergie, prime de Noël... Ce qui change en décembre

Assurance chômage, chèque énergie, prime de Noël... Ce qui change en décembre
De nombreuses mesures en faveur du pouvoir d'achat entrent en vigueur en décembre.

publié le mercredi 01 décembre 2021 à 07h00

Chaque mois apporte son lot de changements, et décembre n'échappe pas à la règle. Entre protocole sanitaire, allocation chômage et pouvoir d'achat, voici tout ce qui change à partir du 1er décembre. 


• Durcissement des règles de l'assurance chômage

Après l'entrée en vigueur le 1er octobre du nouveau calcul du salaire journalier de référence, le dernier volet de la réforme de l'assurance chômage, durcissant l'accès à l'indemnisation, entre en vigueur mercredi. La durée minimale de travail pour être indemnisé va passer de 4 à 6 mois sur les 24 derniers (36 mois pour les plus de 53 ans).

Cela s'appliquera "aux travailleurs privés d'emploi dont la fin de contrat de travail intervient à compter de cette date", selon l'arrêté publié au JO.




La dégressivité des allocations pour les salariés de moins de 57 ans qui avaient un revenu du travail supérieur à 4.500 euros brut par mois - soit environ 3.500 euros net, est également durcie. Depuis le 1er juillet, la dégressivité de -30% des allocations s'appliquait à partir du 9e mois. Elle s'applique à partir du 1er décembre au bout du 7e mois.


• Le pass sanitaire des plus de 65 ans conditionné à la dose de rappel

À partir du 15 décembre, le pass sanitaire des plus de 65 ans sera désactivé s'ils n'ont pas eu une dose de rappel six mois et cinq semaines après leur précédente injection.

Pour les adultes de plus de 18 à 64 ans, la date butoir pour réaliser sa dose de rappel est fixée à partir 15 janvier afin de conserver son pass sanitaire dans un délai de sept mois après la dernière dose. 

• Chèque énergie : 100 euros de plus

Face à la flambée des prix de l'énergie, le gouvernement a décidé de donner un coup de pouce de 100 euros aux 5,8 millions de ménages qui bénéficient du chèque énergie". Il sera distribué entre le 13 et le 22 décembre. 

• Indemnité inflation 

Outre le chèque énergie, l'exécutif a également pris la décision de distribuer une indemnité aux ménages les plus modestes afin de compenser l'inflation. Les 38 millions de personnes qui gagnent moins de 2.000 euros par mois toucheront fin décembre une indemnité inflation défiscalisée d'un montant de 100 euros. 

Les fonctionnaires, demandeurs d'emploi et étudiants boursiers toucheront cette indemnité en janvier, les retraités en février.

• Prime de Noël

La prime de Noël est versée chaque année aux bénéficiaires des minima sociaux par la Caf ou la MSA. En fonction de la composition du foyer, elle est de 152,45 euros pour une personnes seuls, 228,67 euros pour un couple ou un parent, 274,41 euros pour un foyer composé de trois personnes. Chaque enfant supplémentaire permet de toucher 60 euros en plus. 

Elle sera versée le 15 décembre. 

• Pas de hausse du prix de gaz

Pour limiter la casse face à l'augmentation des prix de l'énergie, le gouvernement a mis en place en octobre "un bouclier tarifaire" pour geler les tarifs du gaz jusqu'au printemps. 

• Dernier délai pour corriger ses revenus

Les contribuables ont jusqu'au 9 décembre pour modifier leurs données en cas d'avance d'un crédit d'impôt, versée en janvier et régularisé par la suite, et jusqu'au 15 décembre pour modifier leur déclaration de revenus, via le site impots.gouv.fr.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.