Assemblée nationale : le mystère s'épaissit autour des œuvres d'art portées disparues

Assemblée nationale : le mystère s'épaissit autour des œuvres d'art portées disparues
L'Assemblée nationale le 4 février 2013.
A lire aussi

, publié le mercredi 11 avril 2018 à 17h19

Le Canard enchaîné révèle mercredi 11 avril que trois des quatre œuvres d'art du Palais Bourbon qui avaient disparu ont été retrouvées "posées contre un mur dans une salle de commission".

Que se passe-t-il à l'Assemblée nationale ? La semaine dernière, Le Canard enchaîné révélait que quatre œuvres d'art "accrochées au mur dans des bureaux" du Palais Bourbon avaient disparu. Il s'agissait d'une œuvre de Takis appartenant au Fonds national d'art contemporain, d'un tableau d'Hervé Télémaque, d'un autre de Richard Texier et d'une gravure d'un auteur inconnu.

Ce mercredi 11 avril, l'hebdomadaire satirique rapporte que deux des œuvres ont réapparu "posées contre un mur dans une salle de commission" et qu'une troisième a été restituée aux services de l'Assemblée par un anonyme. La toile toujours manquante est celle d'Hervé Télémaque.



La présidence de l'institution a confirmé cette information auprès de l'AFP. Elle a ajouté que "la plainte déposée est maintenue pour le tableau toujours porté disparu et est retirée pour les trois autres" et indiqué que "les valeurs estimées des 4 tableaux allaient de 49 à 3.500 euros". C'est la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne qui est saisie de l'enquête.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.