Assaut de Saint-Denis : la colère des voisins

Assaut de Saint-Denis : la colère des voisins©CITIZENSIDE/YANN KORBI / CITIZENSIDE.COM
A lire aussi

franceinfo, publié le samedi 18 novembre 2017 à 23h17

Ils ont décidé de camper au pied de leur ancien immeuble à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), là où, en novembre 2015, les policiers du raid ont mené l'assaut contre les derniers membres du commando des attentats de Paris. Comme quatre autres anciens habitants du bâtiment, l'État n'a proposé aucune solution de relogement à Nordine Touil. Le 18 novembre 2015, Abdelhamid Abaaoud, identifié comme l'organisateur des attentats de Paris, est retranché avec des complices. Cette nuit-là, près de 1 500 munitions sont tirées, l'immeuble est en partie détruit.

La moitié relogée, l'autre à l'hôtel

La moitié des 47 ménages de l'immeuble a été relogée, les autres sont pour la plupart toujours à l'hôtel. Certains sont aujourd'hui SDF, comme le doyen des sinistrés. Le traumatisme…

Lire la suite sur Franceinfo

 
4 commentaires - Assaut de Saint-Denis : la colère des voisins
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]