France

Assassinat d’une professeure par un lycéen : le vibrant témoignage du compagnon d’Agnès Lassalle

Le compagnon d’Agnès Lassalle, professeure d’espagnol tuée par l’un de ses élèves à Saint-Jean-de-Luz en février, était l’invité de Sept à Huit ce dimanche 30 avril. Il a raconté la raison pour laquelle il a dansé aux obsèques de sa femme.

"On s'est connu sur une danse donc il fallait finir par une danse, c'est comme ça." Invité de Sept à Huit, Stéphane Voirin revient dans l’émission diffusée sur TF1 sur la raison pour laquelle il a dansé aux funérailles de sa compagne, Agnès Lassalle, tuée en février. L’enseignante âgée de 53 ans avait été poignardée par l’un de ses élèves alors qu’elle donnait un cours d’Espagnole dans un lycée de Saint-Jean-de-Luz.

"C’est ma manière de lui dire au revoir", a-t-il expliqué dans l’émission. En effet, Stéphane Voirin rappelle qu’il a connu sa compagne lors d’une soirée de danse, 13 ans auparavant. "Agnès, c’était ma complice, ma compagne, mon amie, c’était tout à la fois. Je voulais lui dire je t’aime, je voulais lui dire au revoir, je voulais danser avec elle", continue-t-il. Il a donc choisi de lui rendre cet hommage sur l’air de "Je ne repartirai pas", version française de la chanson de Nat King Cole, "L.O.V.E".

Une danse qui a ému le monde entier

Les images de cet ultime acte d’amour avaient déclenché une vive émotion sur les réseaux sociaux. "Quand j'ai découvert ça, j'ai été très inquiet. Mais quand j'ai commencé à lire les commentaires qui étaient en grande majorité très positifs, j'ai été enchanté", indique-t-il, avant d’ajouter : "quand j’ai un coup de blues, je ressors ces témoignages. Tous ces messages que j’ai reçus, ça vous porte, vous ne pouvez pas baisser les bras."

Lors de son hommage, Stéphane Voirin avait été rejoint par d'autres couples de danseurs. Certains venaient du même club de danse, d'autres étaient des inconnus. Il explique avoir été "bouleversé" par les personnes qui l’ont accompagné : "Je trouve ça merveilleux qu’ils aient autant de joie dans ce moment", sourit-il.

L’adolescent de 16 ans responsable du drame a été placé en détention provisoire et mis en examen pour “assassinat”. Stéphane Voirin indique ne pas avoir pensé à lui depuis la mort de sa femme. Il espère toutefois que "ce lycéen va aller en prison".

publié le 1 mai à 08h15, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux