Arnaud Beltrame, le gendarme qui s'est offert comme otage, est mort

Arnaud Beltrame, le gendarme qui s'est offert comme otage, est mort©Panoramic

6Medias, publié le samedi 24 mars 2018 à 07h12

La nouvelle est tombée ce samedi 24 mars, peu avant 6 heures du matin. Elle a été annoncée par Gérard Collomb lui-même sur Twitter.

Arnaud Beltrame, le gendarme qui s'est substitué à un otage lors de l'attaque terroriste de Trèbes (Aude), est décédé dans la nuit des suites de ses blessures. "Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous a quittés, a indiqué le ministre de l'Intérieur. Mort pour la patrie. Jamais la France n'oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice. Le coeur lourd, j'adresse le soutien du pays tout entier à sa famille, ses proches et ses compagnons de la @Gendarmerie de l'Aude."



Alors qu'il se trouvait à l'extérieur du Super U avec ses hommes, le lieutenant-colonel de gendarmerie âgé de 45 ans a volontairement échangé sa place avec l'un des otages coincé à l'intérieur, utilisé par le terroriste comme bouclier humain, afin de le libérer. Le lieutenant-colonel a pris la décision de lui-même de rentrer dans le supermarché, explique France Bleu, alors même que la prise d'otages était en cours. Il alors demandé qu'un civil soit libéré pour se retrouver seul avec l'assaillant. Grièvement blessé par deux balles, notamment à la gorge, Arnaud Beltrame avait été transporté à l'hôpital de Carcassonne où il luttait contre la mort.

Lors de la prise d'otages dans le supermarché de la ville, l'assaillant, Radouane Lakdim, se revendiquant de Daech, aurait demandé la libération de Salah Abdeslam. Plus tôt, dans des circonstances qui sont encore à éclaircir, une voiture a été volée près d'une caserne de CRS à Carcassonne tuant et blessant grièvement le passager et le conducteur. Plus tard, vers 10h40, des policiers qui faisaient leur jogging ont été pris pour cible par des tirs provenant d'une voiture. Des témoins ont annoncé avoir entendu un homme crier "Allah Akbar". Le bilan provisoire est de 15 blessés et quatre morts.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1253 commentaires - Arnaud Beltrame, le gendarme qui s'est offert comme otage, est mort
  • je remets, pourquoi me l'avoir interdit ?
    Il va falloir combien de morts pour que notre gouvernement prenne des sanctions radicales et PREVENTIVES comme cela se fait très aisément pour la vitesse des voitures pour que l'on puisse vivre en paix.
    Nos gouvernants mettent notre vie en danger. Alors on les change quand les lois ?
    C'est bizarre de ne pas écouter le peuple dans ce pays qui se dit démocrate ! La démocratie n'est ce pas l'écoute du peuple ?

  • Mon plus profond respect au Lieutenant Colonel Arnaud Beltrame et mes plus sincères condoléances à toute sa famille . Si Macron et ses sbires pouvaient prendre conscience réellement que la France est en guerre et que l'ennemi est partout sur notre territoire .
    Mon plus profond dégoût pour nos gouvernants qui , depuis 40 ans, laissent envahir notre France pour les besoins d'un patronat qui place son intérêt personnel avant celui des Français.

  • Des réactions immondes et une tentative de récupération abjecte, et toujours de la part des mêmes.
    Pas besoin de leur demander les numéros de leurs cartes d'adhérents !!!!

  • Je pleure avec toute la famille et ressens en mon âme une farouche colère contre ces criminels et la passivité de nos gouvernants . Gouverner c'est d'abord assurer la sécurité de la France et de ses citoyens avant de vouloir tout réformer et racketter les honnêtes gens et retraités . Nous avons par nos votes irréfléchis remis la France entre les mains de gens inexpérimentés, la preuve en est !

  • Ce délinquant multirécidiviste binational n'avait rien à faire en France. Il fallait l'expulser comme il faudrait expulser tous ces binationaux qui ont commis des délits dans notre pays. Nous courrons un énorme risque en les gardant sur notre territoire d'autant qu'ils nous haïssent.

    Bien vu!!!