France

Arnaque : une dame de 96 ans escroquée de 200 000 euros en quelques mois

En sept mois, une nonagénaire a perdu 194 000 euros, piégée par des arnaqueurs, dévoile Le Parisien lundi 7 août. La plainte, déposée en février 2022, a été classée sans suite par le parquet de Nanterre.

Les économies d’une vie, voilà ce qu’a perdu une vieille dame de 96 ans, escroquée pendant plusieurs mois dans les Hauts-de-Seine, rapporte Le Parisien, lundi 7 août. Au total, ce sont 194 000 euros qui ont été dérobés à la nonagénaire. Entre juillet 2021 et janvier 2022, elle a retiré à plusieurs reprises des grosses sommes d’argent de son assurance-vie pour les remettre à ses arnaqueurs. "Ce n’est pas que je me sente coupable, mais j’ai fait confiance bêtement. J’ai été trop crédule", explique cette ex-institutrice à nos confrères.

Une fausse avocate

Le contact débute, comme bien souvent, par téléphone, avec un faux appel d’Orange, demandant à la vieille dame de régler des impayés. "On m’a dit que j’avais 500 euros d’impayés et qu’on risquait de couper ma ligne téléphonique, j’étais inquiète, se souvient la vieille dame. Mais la personne m’a rassurée en m’expliquant que j’allais être contactée par une avocate qui pouvait m’aider à régler mon litige", explique-t-elle. Une avocate prend alors contact avec la nonagénaire et s’occupe de son dossier, lui demandant de retirer de l’argent qu’elle remettra directement à cette « avocate » ou à un complice.

Au fil du temps, la dame de 96 ans finit par mettre son appartement en vente, toujours sous les conseils des arnaqueurs. C’est à ce moment qu’un proche de la victime est mis au courant et parvient à stopper ce dangereux engrenage. La nonagénaire est placée sous curatelle simple et une plainte est déposée. Après une enquête, les escrocs ne sont pas retrouvés et le parquet de Nanterre classe la plainte sans suite en septembre 2022.

publié le 7 août à 11h54, Romain Strozza, 6Medias

Liens commerciaux