Armée : un officier français accusé d'être un espion à la solde de la Russie

Armée : un officier français accusé d'être un espion à la solde de la Russie
L'ombre de soldats russes derrière un drapeau tricolore lors d'une parade à Moscou, le 22 août 2020.

, publié le dimanche 30 août 2020 à 10h38

Un officier de l'armée française est accusé d'avoir transmis des documents hautement sensibles aux services secrets russes. Il est inculpé d'intelligence avec une puissance étrangère.

Une affaire d'espionnage à un haut niveau ébranle l'armée française. Le gouvernement a saisi la justice à l'encontre d'un officier français pour "atteinte à la sécurité", a annoncé dimanche 30 août la ministre des Armées Florence Parly.


"Ce que je peux confirmer, c'est qu'un officier supérieur est sous le coup d'une procédure judiciaire pour atteinte à la sécurité", a-t-elle déclaré sur la radio Europe 1. Selon ce média, cet officier a été récemment mis en examen pour trahison au bénéfice de la Russie.

En poste auprès de l'OTAN sur une base en Italie, il aurait transmis des documents ultra-sensibles aux services secrets russes. Il a été appréhendé par la Direction générale de la Sécurité Intérieure et placé en détention provisoire à la prison de la Santé, à Paris. 

"Nous avons pris toutes les mesures nécessaires. Maintenant il faut que la justice puisse faire son travail dans le respect du secret de l'instruction", a indiqué à Europe 1 la ministre, soulignant que "c'est à la justice de dire de quoi il est coupable et s'il est coupable."

L'officier signalé à la justice par le ministère des Armées a été inculpé et écroué quelques heures plus tard à Paris, notamment pour "intelligence avec une puissance étrangère portant atteinte aux intérêt fondamentaux de la Nation", a-t-on appris dimanche de source judiciaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.