Après une longue traque, le Français le plus recherché par Europol a été interpellé

Après une longue traque, le Français le plus recherché par Europol a été interpellé©Panoramic

publié le jeudi 21 janvier 2021 à 16h47

Condamné à dix ans de prison pour un viol, François Di Pasquali a été arrêté à Barcelone (Espagne) après quatre années de cavale. Il était le Français le plus recherché par l'agence Europol, rapportent Europe 1 et BFM TV.

C'est la fin de quatre longues années de cavale.

François Di Pasquali, le Français le plus recherché par Europol, a été arrêté à proximité de Barcelone (Espagne) mercredi 20 janvier, relate Europe 1. Cette agence européenne anti-criminalité a été créée en 1999. Il faisait partie d'une liste publiée en 2020 de 19 personnes particulièrement recherchées, lesdits "Most Wanted". Possédant la double nationalité franco-italienne, l'homme de 48 ans a été condamné par contumace pour viol sur une personne âgée de 84 ans dans le centre-ville de Saint-Étienne (Loire) en 2016. Les faits remontent à 2009, et selon BFM TV, il a été confondu par son ADN en 2012. Le média précise que l'homme a d'abord nié les faits, puis a reconnu une relation consentie, avant d'être mis en examen. Remis en liberté en 2013, il ne s'est jamais présenté à son procès.



Une chasse à l'homme dans plusieurs pays

Depuis, Europol était à sa poursuite et la traque n'a pas été simple. Sa cavale a entraîné les enquêteurs sur différentes pistes. La Brigade Nationale de recherche des fugitifs (BNRF), qui a repris les rênes il y a un an, a suivi plusieurs voies, certaines la conduisant à mener des perquisitions et à interroger des proches de François Di Pasquali à Saint-Étienne. Un indice a permis de le traquer jusqu'à Barcelone, où il était en couple avec une personne espagnole. Un bâtiment en particulier a été identifié. Il semblait s'y être installé. L'individu a finalement été arrêté sans encombre par les autorités. Il était en possession d'un faux passeport italien. Europe 1 précise qu'il devrait être renvoyé en France dans les quarante jours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.