Appel à des "actions violentes" : deux individus d'ultradroite interpellés dans le Sud-Ouest

Appel à des "actions violentes" : deux individus d'ultradroite interpellés dans le Sud-Ouest
Deux hommes soupçonnés d'appartenir à l'ultradroite ont été interpellés dans le cadre d'une enquête préliminaire du parquet antiterroriste.

publié le mercredi 17 novembre 2021 à 12h04

Les deux hommes ont été interpellés dans le cadre d'une enquête préliminaire du Parquet antiterroriste. Ils sont considérés comme des "suprémacistes blancs"

Deux militants d'ultradroite ont été interpellés dans le sud-ouest de la France et placés en garde à vue, a-t-on appris mercredi 17 novembre de sources policière et judiciaire.

Les deux suspects ont été appréhendés mardi dans le cadre d'une enquête préliminaire du Parquet national antiterroriste (Pnat) ouverte pour "association de malfaiteurs terroriste et provocation directe par un moyen de communication en ligne à un acte de terrorisme", selon une source judiciaire. Ils appelaient à des "actions violentes" sur la messagerie cryptée Telegram. 



Les deux militants, repérés par des échanges sur la messagerie cryptée Telegram, échangeaient pour effectuer des "achats d'armes", a-t-on indiqué de source policière. Lors de perquisitions, des armes et du matériel entrant dans la composition d'explosifs ont été découverts, a-t-on précisé. 

Des membres de la tendance accélérationniste

L'un a été interpellé dans le département de la Gironde, l'autre dans le Tarn-et-Garonne, par les services de la Direction générale de la sécurité intérieure, selon les sources policière et judiciaire. Ils appartiennent à une tendance dite "accélérationniste" qui vise à provoquer ou encourager des affrontements entre communautés, a-t-on précisé de source policière.



Ils sont également dépeints comme des "suprémacistes blancs" précisent Franceinfo. La radio précise que les deux hommes faisaient partie d'un groupe qui partageait des vidéos et affiches racistes sur Telegram. L'homme interpellé à Montauban (Tarn-et-Garonne) est un employé municipal de cette ville, âgé de 46 ans, selon la source judiciaire, qui a confirmé une information de la presse locale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.