Apiculture : une année noire pour le miel français

Apiculture : une année noire pour le miel français ©Pixabay

publié le mardi 31 août 2021 à 19h56

2021 s'annonce terrible pour les apiculteurs français. Après une année 2020 faste, la récolte a, cette année, souffert d'une météo capricieuse, explique Radio Classique.

 
 
Alors que la récolte de miel est sur le point de s'achever, les apiculteurs français annoncent une année dramatique. En effet, d'après l'Union Nationale de l'Apiculture Française (UNAF), relayée par Radio Classique, la production annuelle serait de l'ordre de 20 à 30% d'une récolte normale. En 2020, les apiculteurs hexagonaux avaient récolté 32 000 tonnes de miel contre 7 000 à 8 000 tonnes en 2021, selon les estimations de l'UNAF.  


Le climat, principal responsable  

La météo a été particulièrement rude pour la profession. L'épisode de gel du mois d'avril a durement impacté la production de miel. « Aucun miel de printemps n'a pu être récolté [...] les acacias n'ont jamais fleuri, et les floraisons plus tardives, comme celles des tilleuls, ont été retardées », confiait Dominique Cena, vice-président de l'UNAF dans les colonnes du Figaro le 12 août dernier. Ce gel a causé la mort de plusieurs colonies. La nourriture n'étant plus disponible, les abeilles ne sont pas sorties.  
 
Le prix du miel en augmentation 

Avec une production réduite, le prix du miel devrait logiquement augmenter. Si le miel français va se faire plus rare pour les consommateurs, le miel d'importation sera toujours disponible pour compenser la faible activité de l'apiculture française. Toutefois, Dominique Cena encourage les Français à privilégier le miel national, afin de soutenir les professionnels du secteur.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.