Antiterrorisme : quand Ciotti, en direct d'Israël, et Urvoas se font la guerre

Antiterrorisme : quand Ciotti, en direct d'Israël, et Urvoas se font la guerre
Éric Ciotti et Jean-Jacques Urvoas ont échangé quelques piques bien senties via Twitter, sur l'efficacité des centres de rétention israéliens.
A lire aussi

, publié le mardi 09 août 2016 à 18h15

Profitant d'un déplacement en Israël, Éric Ciotti, président Les Républicains des Alpes-Maritimes, a visité un centre de rétention de terroristes, l'occasion pour lui de tweeter sur cette réussite ce mardi matin. Ce qui n'a pas plus à Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice, qui a immédiatement objecté sur les conditions d'application et de respect du droit des prévenus.

"Un centre de rétention administrative israélien qui permet de lutter efficacement contre le #terrorisme".

En postant ce tweet de bon matin, Éric Ciotti, a déclenché un véritable clash en ligne, déclenchant notamment l'ire du garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, qui s'est empressé de lui répondre.




La conversation prenant de l'ampleur, Ariel Goldmann, président de la Fondation du judaïsme français, s'est également lancé dans la partie, ralliant le camp d'Éric Ciotti. Ce à quoi Jean-Jacques Urvoas a répondu avec "le bilan des attentats sur l'ambassade d'Israël". "Depuis le 13 septembre 2015, 40 personnes ont été tuées en Israël dans des attaques terroristes", rapporte le site de BFMTV.


Le ministre de la Justice a pour sa part conclu sur ce rapport, alors qu'Éric Ciotti relance le débat en évoquant la "naïveté" du gouvernement. Un argument soutenu par Guillaume Larrivé, député LR, en déplacement en Israël aux côtés du président des Alpes-Maritimes.


Comme le souligne BFMTV, l'idée de s'inspirer des centres de rétention israéliens pour lutter contre le terrorisme dans l'Hexagone n'est pas nouveau pour les élus LR. En début d'année, Christian Estrosi et Georges Fenech (député du Rhône), déjà en visite en Israël, avaient évoqué l'idée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.