Angers : un sous-officier de l'armée accusé d'agression sexuelle par un soldat

Angers : un sous-officier de l'armée accusé d'agression sexuelle par un soldat

Le soldat de première classe s'est senti menacé quand le sous-officier, armé, a voulu lui faire une fellation.

Orange avec AFP, publié le vendredi 02 février 2018 à 11h07

Le mis en cause a déjà été condamné pour une affaire d'agression sexuelle.

Un sous-officier du sixième régiment du génie d'Angers a été placé mardi 30 janvier en garde à vue après une plainte pour agression sexuelle déposée dimanche par un soldat de première classe, a-t-on appris de source proche du dossier.

Le sergent-chef a été placé en garde à vue dimanche, a confirmé Nicolas Jacquet, procureur de la République de Rennes interrogé par l'AFP. Le parquet de Rennes a compétence sur le territoire d'Angers en matière d'affaires impliquant des militaires en service.

Déjà condamné pour agression sexuelle

Le mis en cause, déjà condamné pour une affaire d'agression sexuelle, selon M. Jacquet, doit être déféré mercredi en vue d'une éventuelle ouverture d'une information judiciaire. "À ce stade, il conteste formellement les faits", a précisé le procureur.

Dans la nuit de samedi à dimanche, le sous-officier, en possession de son arme de service, voulait faire de force une fellation au plaignant et le masturber, ce que le soldat a considéré comme une menace. Ce dernier s'est ensuite saisi d'un couteau pour se défendre, selon le procureur. A la suite de cette agression, le plaignant s'est entaillé le bras, mais "sans gravité". Après avoir été secouru et avoir informé sa hiérarchie, il a déposé plainte.

"L'autorité militaire (l'armée de Terre) accompagne l'enquête et collabore pleinement au bon déroulement de celle-ci", a réagi un porte-parole interrogé par l'AFP, en se refusant à tout autre commentaire.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
43 commentaires - Angers : un sous-officier de l'armée accusé d'agression sexuelle par un soldat
  • Michel Sardou avait déjà eu ce genre d'information et nous l'avait faite partager.
    Le rire du sergent,
    La folle du régiment,
    La préférée du Capitaine des Dragons,
    Le rire du sergent,
    Un matin de printemps,
    M'a fait comprendre comment gagner du galon :-))

  • C'est ce que dans l'armée et les milieux d'extrême droite,ou de droite tout court ,Kathos ou pas, on appelle de la "Virilité"...

  • Pour une fois qu'un gradé cherche à satisfaire un de ses subordonnés ! C'est indéniablement le pistolet qui est de trop ...et pas pratique du tout pour exécuter sa .... manoeuvre, voire même très dangereux , des fois que le coup parte inopinément ! Et après ça, on va dire qu'on s'embête à l'armée. çà rappelle un peu les Gaietés de l'escadron ou plus près de nous les Bidasses en folie !

  • SACREE ARMEE FRANCAISE!!!!!!!!!!!!!
    de sacres combattants ....
    ils se sont entraines en centrafrique je pense...
    avec ca on va en gagner des guerres !!!!!!!!!!!
    vive la france ...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]