Ancien directeur de l'Olympia, Jean-Michel Boris est décédé

Ancien directeur de l'Olympia, Jean-Michel Boris est décédé
©Panoramic
A lire aussi

, publié le vendredi 06 novembre 2020 à 13h15

Jean-Michel Boris nous a quittés vendredi 6 novembre selon l'Olympia. Il laisse derrière lui une grande carrière artistique et de nombreux spectacles auxquels il a permis d'exister.

Il était devenu le visage de l'Olympia au fur et à mesure des années, d'une carrière toujours plus riche et qu'il a consacrée au monde du spectacle. La triste nouvelle est tombée vendredi 6 novembre : l'Olympia annonce que Jean-Michel Boris est mort. Il était âgé de 87 ans.




Né à Bordeaux le 14 février 1933, c'est à 21 ans qu'il décide de quitter sa Gironde natale pour tenter sa chance à Paris. Pourtant, lorsqu'il rejoint la capitale, c'est d'abord dans l'optique d'étudier la médecine. Un premier plan de carrière qui sera chamboulé par une personne qui aura marqué sa vie : son oncle par alliance, Bruno Coquatrix. Il finit par le convaincre de le rejoindre dans l'industrie du spectacle pour entamer une carrière qui sera finalement marquée de succès.

Passé par tous les rôles

Avant d'arriver au sommet, Jean-Michel Boris a dû faire ses preuves, gravir les échelons pour progressivement arriver tout en haut. Il démarre en 1954 en tant que machiniste à l'Olympia, la fameuse salle de spectacle à Paris. Il occupera presque tous les rôles possibles : électricien, projectionniste, sonorisateur, régisseur ou même programmateur.

C'est au mérite qu'il finit par obtenir de grandes responsabilités. Il occupe le poste de directeur artistique de la salle durant 11 ans, mais c'est en 1979 que tout bascule. Son oncle Bruno Coquatrix décède et il devient alors directeur général de l'Olympia. Une fonction qu'il occupera jusqu'en juillet 2001.

Fort de tous ses accomplissements dans l'industrie du spectacle, Jean-Michel Boris a été honoré par la France. En 1999, il est nommé officier dans l'ordre national du Mérite avant d'être officier dans l'ordre national de la Légion d'honneur en 2001.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.